Déco : Arne Jacobsen, le design moderniste

Publié le 
Arne Jacobsen, le design moderniste / iStock.com - NelleG
Arne Jacobsen, le design moderniste / iStock.com - NelleG
Renommé pour son esthétique et sa fonctionnalité, le design danois est reconnu et apprécié, à l'instar de la fameuse Panton Chair, dans la plupart des pays occidentaux au point de s’ériger en modèle. Peu industrialisé avant les années 1950, le Danemark dispose d’une grande tradition artisanale qui met en valeur les matériaux naturels comme le bois, réputé pour sa qualité et qui va inspirer de nombreux créateurs. Ce n’est qu’après la guerre que les Danois se lancent dans la fabrication en série de meubles et d’objets. Le leitmotiv est alors la recherche de la forme idéale, dont il sera issue une production très simplifiée, essentiellement destinée à améliorer la vie des classes moyennes. Un concept qui participe pleinement du mouvement moderniste dont Arne Jacobsen s’inscrit comme l’un des piliers.


Architecte et designer

Né à Copenhague le 11 février 1902, Arne Jacobsen est formé à la maçonnerie au Collège Technique de Copenhague avant de poursuivre des études à l’Académie Royale des Beaux-Arts. Après deux années de collaboration avec l'architecte Paul Holsoe, il fonde son agence et, influencé par Le Corbusier et Walter Gropius, se lance dans de multiples réalisations architecturales primées ou célèbres, telles que l’immeuble Bellavista à Klampenborg. En 1952, le designer crée la chaise Ant ou chaise Fourmi pour un laboratoire pharmaceutique. Une œuvre moderniste qui va connaître plusieurs déclinaisons. La série 7 ou 3107 deviendra d'ailleurs l’un des sièges les plus vendus dans le monde.

Des sièges emblématiques

Le travail d’Arne Jacobsen est marqué par la réalisation d’assises comme l’iconique chaise Ant, composée d'un corps en contreplaqué et de fins pieds en acier. Réalisés pour le Royal SAS Hotel de Copenhague, les fauteuils Egg et Swan sont également connus dans le monde entier. Ils se composent d’une grande coquille en fibre de verre moulée, rembourrée de mousse et recouverte de tissu déposée sur un pied pivotant. Il existe d’ailleurs une version sofa du modèle Swan.

En 1967, Arne Jacobsen se lance dans la réalisation d’une gamme d’objets de table en acier appelée Cylinda. Cette ligne est couronnée par l'International Design Awards de l'American Institute of Interior et figure parmi les collections permanentes du MoMa de New-York et du Victoria et Albert Museum de Londres.

Trouver des meubles signés Arne Jacobsen

Suivre la tendance de la déco design peut s’avérer difficile pour un novice en ce qui concerne l'achat des pièces. Il existe, en effet, de nombreuses contrefaçons et rééditions de mobilier ancien vendues pour du vintage ou de l’original. Ceci est particulièrement le cas sur Internet où l’arnaque est facile. L’idéal est donc de demander conseil à un expert avant d'acheter un meuble signé. Il est possible de chiner des sièges d’Arne Jacobsen chez un antiquaire ou à l’occasion de ventes spécialisées. La compagnie Fritz Hanzen a, par ailleurs, réédité les modèles des chaises Ant, Egg et Swan, qui sont disponibles sur leur site internet.