Suisse : la région du Léman hors-pistes

Publié le 
Suisse : la région du Léman hors-pistes / Sylvain Gaildraud
Suisse : la région du Léman hors-pistes / Sylvain Gaildraud
Renommée pour ses pistes de ski et ses activités de montagne, la région du Léman offre une palette de curiosités à découvrir sur les chemins de traverse.


Haute Horlogerie

À une encablure de la frontière avec la France, la vallée de Joux, au coeur du Jura vaudois, est  l’un des sites emblématiques de la haute horlogerie, le saint Graal des passionnés de montres à complications. Descendants des Huguenots chassés de France en 1685 lors de la révocation de l’édit de Nantes, les paysans-horlogers de cette région y produisent des montres et des instruments de mesures depuis des siècles.

Au Brassus, siège de la célèbre maison Audemars Piguet, l’ouverture prochaine de la Maison des Fondateurs excite l’imagination des passionnés. Dans cet édifice semi-enterré ultra-contemporain de quelque 3000 m², c’est à un parcours initiatique en forme de spirale entièrement en verre que se livreront les visiteurs, des origines de l’horlogerie aux principes mécaniques des « garde-temps », ces montres de haute précision. Un parcours qui s’achèvera en majesté avec une collection exceptionnelle de montres à complications dont la célèbre « Royal Oak » icône de la maison.

Au Sentier, l’Espace horloger s’adresse autant aux néophytes qu’aux aficionados. Découvrir et percer les mystères des technologies horlogères de haut niveau, des mouvements à complications, de la conception des montres, telles sont les ambitions du musée qui n’a pas lésiné sur les moyens d’avant-garde interactifs pour affirmer sa vocation pédagogique. On peut également y admirer des  pièces de collection du XVIe au XIXe siècle (horloges à crémaillère, planétaires ou comtoises, montres de voyage, etc.). Grâce au Ludotemps, les visiteurs peuvent même virtuellement démonter, remonter, habiller une montre ! www.espacehorloger.ch

Au Centre d’initiation à l’horlogerie, un autre Piguet (Olivier), lui aussi horloger, propose moyennant 2000 euros environ d’accueillir des stagiaires tous niveaux pendant deux jours intensifs pour acquérir les bases du métier et repartir avec sa montre « faite maison » ! http://www.olivierpiguet.ch/

Musiques mécaniques

Sainte-Croix

Sous ce nom barbare se cachent des mécanismes équipés de mouvements capables de reproduire à la perfection des mélodies, incorporés dans des montres, des tabatières, des bijoux ou d’étonnantes créatures, des automates d’une grâce inouïe.

Le petite cité de Sainte-Croix est restée la capitale mondiale de la musique mécanique, une activité séculaire, née au XIXe siècle, propulsée au sommet de sa gloire grâce au savoir-faire des paysans à mi-temps, tantôt dans les champs, tantôt à domicile, pour effectuer des tâches techniques de haute précision. Deux musées présentent leurs admirables collections : le musée Baud, à L’Auberson et le CIMA (Centre international de la mécanique d’art) qui devraient bientôt fusionner. L’occasion de découvrir d’authentiques merveilles comme ces oiseaux chanteurs dont les prix varient entre mille et dix mille francs suisses… Pour mieux faire connaître ces trésors, un festival international d’automates est en gestation. www.musees.ch

Produits du terroir

Les fromages suisses n’ont rien à envier à leurs concurrents hexagonaux nonobstant l’utilisation, pour les pâtes molles, de lait thermisé… Une faute de goût qu’on leur pardonne notamment pour le vacherin « Mont-d’Or » bénéficiaire d’une AOP. Cerclé d’une sangle d’épicéa, il fait merveille en fondue ou rôti dans sa boîte. À découvrir sur son lieu d’origine, Charbonnières, où un petit musée lui est consacré et où, chaque année en septembre, se déroule la grande fête du vacherin à l’occasion de la désalpe, descente des troupeaux depuis les alpages où les bêtes ont passé l’été. Tout un fromage ! www.vacherin-le-pelerin.ch

Vous voulez faire des découvertes autour du vin ? Peu connus et peu consommés en France, les vins suisses n’en méritent pas moins le détour, comme l’Aoc Bonvillars, 190 hectares de vignoble en bordure du lac de Neuchâtel. L’occasion de découvrir la ville médiévale de Grandson et son château, au portes de Bonvillars, et de randonner dans le vignoble sur les chemins balisés le long desquels des caves sont ouvertes à la dégustation entre Grandson et Concise.

Autre curiosité locale, la truffe noire, en plein développement. À découvrir lors du marché au truffes qui s’y tient chaque année au mois d’octobre.