5 idées reçues sur le soleil

Article mis à jour le 
Le soleil : le connaissez-vous vraiment ?
Le soleil : le connaissez-vous vraiment ?
Vous avez toujours pensé qu'une bonne crème protectrice ou que le bronzage artificiel empêchaient les coups de soleil et qu'une exposition prolongée offrait une belle coloration rapide. Des copines vous ont dit que les crèmes solaires étaient un obstacle au bronzage ou que vous étiez protégée des UV sous un parasol. Voici un petit récapitulatif pour se mettre les idées au clair.


Avec un écran total, je ne risque rien

Faux. Principalement destinées à agir contre les UV B responsables des coups de soleil, les crèmes solaires ne permettent pas d'arrêter totalement les rayons ultra-violets du soleil, quel que soit leur facteur de protection solaire (FPS) ou indice de protection (IP). La mention "écran total" est d'ailleurs aujourd'hui interdite. Une crème solaire très haute protection (50+) n'est pas plus efficace qu'une crème haute protection (30 et 50) contre les UV A responsables du vieillissement cutané. Pour limiter les risques de cancer de la peau, évitez la surexposition, notamment entre 11 h et 16 h et renouvelez souvent l'application de crème si vous restez longtemps au soleil.

Préparer sa peau au soleil limite les coups de soleil

Faux. Complexe, le processus de bronzage (mélanogénèse) protège la peau naturellement contre les rayons solaires. Cependant, ni les gélules solaires, ni les autobronzants, ni les séances d'UV en cabines ne permettent de renforcer notre épiderme. On croit, à tort, que si notre peau est bronzée avant de s'exposer, elle craint moins les méfaits du soleil.
Qu'elle soit déjà colorée ou qu'elle n'ait pas encore vu le soleil, la peau reste sensible à la surexposition notamment les premiers jours. Un bronzage progressif présente un double intérêt : il est moins nocif et dure plus longtemps. En conclusion, limitez les séances de bronzage en début de vacances, évitez la période 11h/16h, appliquez une bonne crème solaire, réduisez le temps de vos séances de bronzage...

S'exposer longtemps au soleil permet de bronzer plus vite

Faux. Passer de longues heures étendu(e) au soleil augmente surtout les risques de coups de soleil et de cancer de la peau. Plus une peau est claire et l'Indice UV élevé, plus le temps d'exposition au soleil doit être limité. Défini par l'OMS pour mesurer l'intensité du rayonnement ultraviolet du soleil, l'Indice (ou Index UV) varie selon les paramètres de date, d'heure, d'altitude et de longitude. D'autres paramètres comme l'épaisseur de la couche d'ozone ou encore la pollution ont une influence directe sur cet Indice.
En fonction du danger que les UV représentent pour la santé, des classes de risques ont été établies. En France, il existe seulement 5 classes :
  • faible (1 à 2),

  • modérée (3 à 5),

  • forte (6 à 7),

  • très forte (8 à 10),

  • extrême (11).

Cet Indice est plus élevé sur les plages dans le sud de l'hexagone que dans le nord, entre 11 h et 14 h, en montagne (+ 10% par 1 000 m d'élévation)... Dans les pays tropicaux, cet Indice dépasse fréquemment la valeur 14 ; pour ne pas prendre de coup de soleil, il est alors indispensable de s'équiper de vêtements anti-uv sur la plage et dans l'eau.

Les crèmes solaires empêchent de bronzer

Faux. Aucune crème solaire ne protège à 100% contre les rayons solaires. Conçues pour limiter les coups de soleil, elles permettent un bronzage progressif et plus durable tout en limitant les effets nocifs du soleil. Le phototype et le lieu de vacances déterminent le choix de la crème solaire. Les peaux claires doivent éviter le soleil au maximum et utiliser une crème très haute protection. Même les peaux mates et brunes doivent utiliser une crème solaire pour bronzer sans risque, à condition bien sûr de ne pas rester toute la journée au soleil.

On ne risque pas de coup de soleil sous un parasol

Faux. Même si l'eau et le sable réverbèrent moins les rayons du soleil que la neige, ils permettent toutefois aux UV de nous atteindre, même sous un parasol. Comme les UV ne chauffent pas la peau, on pense, à tort, que se mettre à l'ombre prévient les coups de soleil. De la même façon, les UV sont dangereux pour la peau même lorsque le soleil est voilé. A l'ombre comme au soleil, une crème solaire est indispensable.

Cet article a recueilli 2 avis. 100% des utilisateurs ont trouvé cet article "pratique".