20 % de l’eau potable distribuée en France gaspillée dans des fuites

Article mis à jour le 

Les collectivités locales n’investiraient pas suffisamment pour renouveler correctement les canalisations, d’après une information des Échos, qui s’appuie sur un rapport 2014 de l’Observatoire des services publics d’eau et d’assainissement. À tel point qu’un milliard de mètre cubes d’eau potable serait perdu chaque année dans les réseaux de distribution.

Citant un rapport de 2014 de l’Observatoire des services publics d’eau et d’assainissement, le journal économique Les Échos a révélé mercredi que 20 % de l’eau traitée et mise en distribution était gaspillée chaque année en France. Ainsi, un milliard de mètres cubes de fuites d’eau disparaitrait dans la nature à cause de fuites dans le réseau d’eau potable. Comme le constate l’Observatoire, l’origine de ces fuites n’est pas un phénomène nouveau et les collectivités locales en seraient informées depuis longtemps. Problème : ces dernières n’investissent pas suffisamment pour résorber la situation.

Dans le détail, l’observatoire évalue le recul des taux de renouvellement des réseaux d’eau et d’assainissement à respectivement -2 % et -3,7 %, entre 2009 et 2011. Or, cette stratégie pourrait s’aggraver, d’après le représentant des entreprises de canalisations, qui souligne que leur chiffre d’affaires s’est rétracté de 9 à 10 % en 2014, après 4 % de baisse en 2013.

Un litre sur cinq perdu dans certaines régions

Face à pareil phénomène, l’Agence de l’eau Méditerranée Corse estime que la réduction des fuites dans les réseaux d’eau potable est devenue un impératif. En 2011, pas moins d’un litre sur cinq était gaspillé compte tenu des fuites dans cette région. Début novembre, l’agence a mis en place un appel à projets de 20 millions d’euros pour stopper les fuites sur les réseaux d’eau potable.

Sources : francetvinfo, nouvelobs