6 façons de se détendre (garantie sans médicament et sans alcool)

Article mis à jour le 

Pour se relaxer et planer un peu, nul besoin de recourir à la drogue ou à l'alcool. Il existe en effet des solutions saines et sans effet secondaire pour parvenir à se détendre.

Pour décompresser au maximum, certaines personnes peuvent être tentées de se tourner vers la drogue ou l'alcool, qui offrent dans une certaine mesure un soulagement rapide ne nécessitant que très peu d'efforts. L'ennui, c'est qu'en dépit du confort que cette solution génère sur le court terme, l'effet bénéfique s'estompe très vite et ne manque pas d'entraîner sur le long terme des problèmes de santé. Sans parler de la dimension légale et du risque important de dépendance. Non, pour planer, il existe des astuces saines et sans effet secondaire. En voici six.

Faire du sport

Vous avez sans doute un jour entendu parler de "l'ivresse du coureur". Cependant, il n'est pas obligatoire de courir pour percevoir une amélioration naturelle de l'humeur. N'importe quelle activité physique permet en effet de générer des endorphines, des endocannabinoïdes, de la sérotonine, de la dopamine ou encore d'autres neurotransmetteurs qui ne sont autres que des versions 100 % naturelles de drogues telles que le cannabis ou l'héroïne. Or, ces derniers permettraient, selon les spécialistes, de limiter la douleur en offrant un sentiment de bien-être.

De même, l'aérobic accentuerait aussi la production de neurotransmetteurs capables de limiter l'anxiété et la dépression, parfois autant sinon plus que les médicaments. À noter que vous n'avez pas besoin, pour bénéficier de ces bienfaits, de vous entraîner pour un marathon : une demie heure d'exercice modéré, comme une marche rapide, et ce trois fois par semaine, suffit. Résultat : vous aurez moins de mal à trouver le sommeil et vous sentirez, d'une manière générale, nettement mieux.

Faire l'amour

Le fait de faire l'amour génère des endorphines, de la dopamine et de nombreux autres neurotransmetteurs efficaces pour le moral. De même, le fait de faire souvent l'amour améliore le système immunitaire. Toutefois, pratiquer une activité sexuelle en tant que substitut à la drogue ou à l'alcool peut devenir un problème, soulignent les experts.

Faire des câlins

À l'instar du sexe, n'importe quel câlin, pression rassurante de la main ou caresse permet de produire des neurotransmetteurs à l'effet bienfaisant. Émotionnellement et physiquement, par exemple, le contact avec un animal domestique peut s'avérer rassurant et réduire le stress. Aussi, une simple étreinte aide à réduire les hormones du stress telles que le cortisol et augmente le flux d'ocytocine, la drogue naturelle de l'amour. Ce qui a pour effet de diminuer le stress et l'angoisse.

De fait, le massage est une bonne façon de planer : celui-ci transmet des signaux électriques dans l'ensemble du corps afin de stimuler la circulation, augmenter l'immunité et atténuer les douleurs et les tensions. Enfin, la production d'endorphine qui en découle fait du massage l'un des meilleurs traitements complémentaires pour traiter des maladies comme les douleurs chroniques, la pression artérielle ou encore la dépression. À noter que des mécanismes similaires sont observés lors des séances d'acupuncture.

Discuter avec un ami

Peut-être avez-vous déjà un jour ressenti une impression de réconfort et de satisfaction après vous être confié à un proche ou un ami. Il se trouve que le fait de bavarder peut dans certains cas produire des endorphines qui réduisent le stress. Le mieux étant encore, afin de multiplier l'effet bien-être, de passer un moment avec ses amis pour s'amuser ou encore pour écouter sa chanson préférée.

Rappelons que ce lien social est indispensable au bien-être physique, mental et social des êtres humains. En somme, si toutefois vous n'êtes pas très tactile, une bonne conversation est peut-être ce qui vous manque pour restaurer votre énergie.

Privilégier l'entraide

De nombreux scientifiques ont récemment cherché à comprendre ce qui rend les gens heureux. Résultat : une chose est sûre, le matérialisme n'est plus à l'ordre du jour. Ce serait ainsi l'entraide qui marquerait le plus de points.

En d'autres termes, faire le bien autour de soi, en rendant par exemple un service, serait particulièrement bénéfique. Car si le contentement après avoir acheté quelque chose qui nous tenait à cœur disparaît rapidement, le fait de s'investir dans une expérience partagée avec d'autres personnes aurait de bons résultats. Selon les spécialistes, le fait d'aider les autres garantirait non seulement un but et un sens, sources de bien-être, mais aussi un effet bénéfique pour l'expression génétique.

Prendre conscience de soi-même

Vous est-il déjà arrivé de pratiquer des activités vous permettant de cesser d'angoisser, d'oublier le monde qui vous entoure et de perdre la notion du temps ? Parfois, le simple fait de dessiner, de résoudre un puzzle, de pratiquer une activité physique, de cuisiner ou encore de jouer d'un instrument, peut procurer une impression durable d'euphorie et de satisfaction.

Vous n'avez jamais ressenti un tel bien-être ? Alors il est important que vous preniez d'abord conscience de votre respiration, car méditer peut aider à ralentir un cerveau trop agité, en substituant au stress un sentiment de calme et d'apaisement.

En somme, opter pour des moyens comme la drogue, les médicaments ou encore l'alcool pour retrouver son calme n'est pas une solution. Tout simplement parce que nous abritons déjà de nombreuses substances chimiques puissantes et naturelles, qu'il n'est pas nécessaire de fumer, de s'injecter ou d'avaler…

Sources : DavidSack, USAToday, CNN, ScientificAmerican, NYTimes, NCBI