Les 6 points essentiels à retenir du projet de loi santé

Article mis à jour le 

Ce jeudi 19 juin, la ministre des Affaires sociales Marisol Touraine a présenté sa future loi santé, qui prévoit notamment la généralisation du tiers payant d’ici 2017.

Le gouvernement a révélé, ce jeudi 19 juin, ce que contiendrait son futur projet de loi santé, qui sera examiné par le Parlement au début de l’année 2015. Au programme, des mesures qui toucheront plusieurs domaines, du médical à l’alimentaire.

La généralisation du tiers payant

La loi santé devrait permettre aux Français de ne plus avoir à avancer d’argent lors d’une visite chez le médecin d’ici à 2017. Les clients modestes bénéficiant de l’aide pour une complémentaire santé, quant à eux, pourront potentiellement profiter de cette mesure avant la fin 2014.

Une évolution du dossier médical personnalisé

Le dossier médical personnalisé, créé il y a dix ans, est supposé regrouper toutes les données concernant un patient, mais n’est en pratique que très peu utilisé. La ministre des Affaires sociales Marisol Touraine a par conséquent indiqué à Libération  que le dossier serait relancé, "en le ciblant sur les personnes âgées et les personnes atteintes de maladies chroniques".

La mise en place d’actions de groupe

La loi santé devrait aussi offrir la possibilité d’actions de groupe aux patients victimes de scandales sanitaires. Cela devrait permettre aux plaignants de ne pas être isolés face aux groupes pharmaceutiques et donner plus de poids à leurs revendications.

Des codes couleur pour l’alimentation

Le gouvernement pourrait imposer l’inscription de logos de couleur sur les emballages afin d’indiquer leur qualité nutritionnelle. De cette manière, il serait possible de distinguer rapidement les aliments équilibrés des aliments les plus gras.

Des mesures pour la lutte anti-tabac

Le projet de loi s’intéresse aussi au tabac : il y est évoqué la possibilité de rendre neutres les paquets de cigarette en uniformisant leur présentation, ainsi que celle d’interdire la cigarette électronique dans certains lieux. Des mesures seront détaillées au mois de juillet, à l’occasion de la présentation du plan national de réduction du tabagisme.

Des salles de shoot

Le gouvernement souhaite inclure dans la loi santé l’installation de salles de consommation de drogue, qui seront nommées "salles de shoot". Une telle salle devrait être installée à Paris en guise d’expérimentation.

Sources : RTL, Libération