Appart-dating : une solution innovante pour trouver un logement étudiant

Article mis à jour le 

Alors que l’année scolaire vient tout juste de débuter, nombreux sont encore les étudiants à ne pas avoir déniché de logement – un véritable casse-tête. Afin de faciliter leurs recherches, l’Université de Bordeaux a décidé de mettre en place un système inédit baptisé appart-dating – genre de speed-dating réunissant les acteurs du logement.

Comme le soulignait déjà en 2010 une étude de l’Observatoire de la vie étudiante (OVE), le tiers des étudiants rencontrent souvent d’importantes difficultés dans le cadre de leurs recherches de logement. Bien conscient de cette limite, l’Université de Bordeaux a décidé d’organiser un évènement ce jeudi 4 septembre (de 14h à 17h) pour les aider : il s’agit d’un appart-dating, à savoir un type de forum sous forme de speed-dating rassemblant les différents acteurs du logement.

En pratique, les étudiants auront la possibilité de sillonner de nombreux stands, notamment pour y simuler leurs droits aux APL (aide personnalisée au logement) avec un conseiller de la caisse d’allocations familiales, pour y rencontrer des agents immobiliers, des employés du centre régionale des œuvres universitaires et scolaires (Crous) – en vue par exemple d’obtenir entre autres des informations sur les logements universitaires –  ou encore des bailleurs privés.

Pour en savoir plus sur l’évènement, c’est par ici.

Un dispositif pensé pour rassurer étudiants et parents

À noter que le 16 juillet dernier, un précédent évènement du même acabit avait déjà réuni 300 étudiants autour d’une quinzaine de stands. Mais la session du jeudi 4 septembre pourrait attirer 500 à 600 visiteurs, d’après l’Université de Bordeaux, parmi lesquels de nombreux étudiants étrangers. Interrogé par Le Monde, la responsable de la communication de la faculté, Blandine Laccassagne, souligne qu’il n’est pas toujours évident de dénicher un logement, lorsqu’on débarque dans une grande ville. Pour cette raison, l’objectif avec l’appart-dating a été de réunir l’ensemble des informations utiles sur le logement en un seul lieu. Un gain de temps non négligeable.

Surfant sur cette même dynamique, l’université va organiser, le 18 septembre prochain, un job-dating pour aider les étudiants à décrocher un "petit boulot" en passant directement par les recruteurs. Parmi les jobs concernés : le baby-sitting, le soutien scolaire, l’hôtellerie-restauration ou encore le service à la personne. Une fois encore, les participants à l’évènement ne devraient pas manquer, sachant que 45 % des étudiants ont exercé une activité rémunérée l’an passé, d’après l’OVE. Reste maintenant à savoir si ces pratiques feront des émules dans le reste des universités hexagonales.

Sources : letudiant, lemonde, sudouest