Bientôt, les factures d'hôpital se règleront sur internet

Article mis à jour le 

Le montant des factures d'hôpital impayées ne fait qu'augmenter d'années en années. Oublis, impossibilités financières, procédures complexes ou encore mauvaise identification du patient, les situations sont multiples pour une dette unique qui, chaque année, s'élève à plusieurs millions d'euros. A Toulouse, un nouveau moyen de paiement en ligne est lancé à titre d'essai : la facture 2.0.

Le CHU (Centre Hospitalier Universitaire) de Toulouse, quatrième CHU de France après Paris, Lyon et Marseille, a mis en place un réseau de paiement en ligne afin d'éviter de devoir tirer un trait, cette année encore, sur un million d'euro. C'est la somme qui, tous les ans, n'est pas réglée par les patients toulousains et alentours, et que l'hôpital doit oublier, étant dans l'impossibilité de l'obtenir.

Payer où vous voulez, quand vous voulez

Ce service en ligne, appelé Tipi - pour Titres Payables par Internet - est disponible 24 heures sur 24 et ce tous les jours de la semaine. Son grand avantage est, d'une part, que le patient peut payer à l'heure qu'il souhaite dans un délai de 10 jours après réception de la "note de frais", et d'autre part, d'où il veut, tant qu'il a une connexion internet.

Depuis la mise en ligne du service, la moitié des créanciers ont réglé leur note durant la nuit : entre 20h et 9h du matin. Des horaires durant lesquels on ne peut aller déposer une lettre à La Poste. En cas d'hospitalisation en vacances ou lors d'un déplacement, vous pourrez donc payer depuis le train par exemple.

En dématérialisant le paiement - ce n'est plus un chèque que l'on envoie - et en accédant à l'interface de paiement par le site de l'hôpital, le patient sait à quoi correspond l'argent qu'il dépense et à qui il l'adresse. Si la facture reste impayée après les 10 jours de délai, le Trésor Public prend le relai pour que la dette soit honorée.  N'oublions pas, cependant, que la mise en route à Toulouse est une expérimentation exceptionnelle, accordée par le ministère de la Santé. 

Le patient peut payer à l'heure qu'il souhaite dans un délai de 10 jours

A quand ce service étendu à toute la France ?

La "note de frais" que vous recevez est la facture de l'hôpital : le programme Tipi prend en compte les consultations comme les hospitalisations de chacun des services de l'établissement. Ainsi, quel que soit le motif de votre venue au CHU, vous recevrez chez vous la note, intitulée au nom de l'hôpital et détaillant les frais que vous devez régler, contrairement à la procédure actuelle. Aujourd'hui, la facture est présentée au nom du Trésor Public et sans précision : le destinataire pense alors qu'il s'agit d'amende, d'impôt ou de taxe et délaisse donc le courrier.

Or, depuis le lancement du site, 1 patient sur 5 paye désormais son dû en ligne. Ainsi, 20 % des consultations et hospitalisations sont réglées dans un délai très court après qu'elles aient eu lieu. Si ce service fait ses preuves il pourrait être étendu à tous les hôpitaux français, d'ici quelques mois. Par ailleurs, Bourg-en-Bresse serait le suivant sur la liste, grâce à une dérogation du même ministère.

Cependant, au vu du succès du paiement en ligne des impôts, le programme Tipi devrait séduire lui aussi de plus en plus de Français. D'après le directeur adjoint des finances, ce service ne peut que fonctionner car il répondrait à un véritable besoin.

Pour vous familiariser d'ores et déjà aux procédures à suivre en cas de paiement en ligne, voici un exemple de note de frais (pdf) - le papier que vous recevrez chez vous -, un exemple d'avis des sommes à payer (pdf), et enfin, l'interface du site de paiement.

Sources : Le Parisien ; CHU-Toulouse.fr