Cloud computing : Mega offre un espace gratuit de 50 Go

Article mis à jour le 

Tout juste un an après la fermeture du site internet Megaupload, Kim Dotcom revient avec une nouvelle plateforme baptisée MEGA. Au premier coup d'œil, cette dernière ressemble à s'y méprendre à un espace de stockage classique de type DropBox, Google Drive ou encore SkyDrive. Mais pas seulement…

Si MEGA se présente à la manière d'un service de cloud computing sur lequel il est évidemment possible de stocker ses fichiers, il a aussi la spécificité de permettre de partager ses contenus en utilisant un cryptage très complexe. À tel point que la surveillance des téléchargements effectués en passant par ce coffre fort numérique serait en théorie techniquement impossible. En préférant l'utilisation d'une clef partageable spécifique à chaque fichier, le service ne permet plus directement le téléchargement direct des utilisateurs tiers. Ainsi, le partage des contenus chiffrés devient la responsabilité de l'utilisateur. Ce qui ne devrait toutefois pas empêcher la circulation de fichiers illégaux. Paradoxe : MEGA se dédouane de proposer un outil pour télécharger illégalement en affichant plusieurs messages invitant les utilisateurs à respecter le droit d'auteur.

Comme tout service de cloud qui se respecte, MEGA offre gratuitement à chaque nouvel utilisateur un espace de stockage de 50 Go. Jusqu'à présent, rares étaient les services de stockage en ligne à proposer gratuitement un tel volume, à l'exception de Box.net (applicable uniquement pour les utilisateurs iOS) et de MediaFire (nouveau concurrent de DropBox et SkyDrive). Cet espace est extensible grâce à des formules payantes. Il faut ainsi compter 9,99 € pour obtenir 500 Go d'espace et 1 To de bande passante, 19,99 € pour 2To de stockage et 4To de bande passante, et enfin 29,99 € pour 4To de stockage et 8To de bande passante.

Pour l'heure, le seul moyen d'accéder à MEGA est de se rendre sur le site web dédié. En dépit d'une ergonomie satisfaisante, le service ne propose pas encore de solution mobile pour synchroniser ses données où que l'on soit.

Un prochain rival pour iTunes ?

Dans un entretien du 18 janvier donné au site internet Écrans, le responsable marketing de MEGA Finn Batato indiquait que le site se tournerait très prochainement vers le streaming. L'entreprise devrait par ailleurs lancer Megabox, un magasin de musique en ligne semblable à iTunes.

Mais au fait, le site internet MEGA est-il légal ?

Sources : Écrans, Libération, Le Monde, Le Journal du Geek, MEGA