Combien de fois encore allez-vous voir vos parents ?

Article mis à jour le 

Des designers britanniques ont mis au point un nouveau moyen de sensibiliser les jeunes, comme les plus âgés, à l'importance de la famille. Le système - une page internet composée de 4 cases à cocher, à la fois ludique à utiliser et simpliste dans son fonctionnement -, permet de savoir, a priori, combien de fois encore vous êtes susceptible de voir vos parents avant qu'ils ne décèdent.

Les quatre designers britanniques qui ont conçu ce site souhaitent encourager l'union familiale en sensibilisant les gens sur la mortalité. Car, si l'on a toujours l'impression que l'on pourra voir sa famille "plus tard" ou "la semaine prochaine", on a tendance à oublier que la vie en décide parfois autrement.

Se rappeler de la mort aiderait à vivre mieux

Le slogan du site - "nous sommes si occupés à grandir que nous oublions que nous vieillissons" -  souhaite rappeler que nous vivons en oubliant que le temps passe. Aussi, nous ne prenons plus assez en compte les véritables limites de la vie, dont le temps et l'espace sont les plus importantes. En d'autres termes, pour subvenir à ses proches, on travaille tant qu'on ne les voit plus. Paradoxe.

Selon les études modernes et certains psychologues, se rappeler de la mort aiderait à mieux vivre : en prenant conscience que la vie a une limite, nous organisons mieux notre temps, et hiérarchisons nos priorités de façon moins tournée vers le matériel. De la même manière, se remémorer les événements terribles comme les guerres nous ferait réaliser – consciemment ou non – qu'il faut profiter du temps qu'il nous reste pour en tirer le meilleur parti.

Même si les concepteurs du site savent que cette démarche risque de choquer certaines personnes, ils sont par ailleurs persuadés de son aspect bénéfique car, pour la première fois, l'avenir est concret.

Je reverrai mes parents plutôt 30 ou 50 fois ?

Le calcul est fondé sur un algorithme simple : l'espérance de vie en fonction du pays d'habitation, d'après les données officielles de l'OMS (Organisation Mondiale de la Santé). Vous inscrivez donc l'âge de votre mère, celui de votre père, le pays dans lequel ils vivent et la cadence annuelle de visites (1 fois par an, 12 fois par an, 50 fois…).

En fonction de l'âge de vos aïeux et de l'espérance de vie du pays en question, l'algorithme calcule le nombre d'années de vie qu'il leur reste. Il multiplie ensuite ce chiffre par le nombre de visites annuelles. Le résultat généré ne prend donc pas en compte les maladies que ces derniers peuvent avoir ou les antécédents familiaux.

A titre d'exemple, pour des parents âgés de 67 ans, habitant en France, qui ne voient leurs enfants que 2 fois par an, il ne reste qu'une trentaine de visites supposées. S'ils habitent au Japon, ce chiffre augmente à 32 mais s'ils vivent en Uruguay, il chute à 20.

Pour faire un essai (cela ne prend que quelques secondes), cliquez ici.

Source : See Your Folks ; Daily Mail et Slate