Dubsmash… mais au fait, quelle est cette appli dont tout le monde parle ?

Article mis à jour le 

Dubsmash, une nouvelle application lancée il y a tout juste un mois, est déjà sur toutes les lèvres. Le phénomène est tel que des vidéos enregistrées via ce programme à base de selfie et de playback comptabilisent plusieurs millions de vues. Mais au fait, qu’est-ce-que c’est exactement, Dubsmash ?

Quelques semaines seulement après son lancement, Dubsmash est déjà devenue l’application du moment. Son principe est enfantin : le dispositif consiste à utiliser un extrait de film ou de chanson – voire même un discours – puis de se filmer en doublant l’extrait audio en question. Ce qui donne lieu à des mini vidéos (pas plus de 10 secondes) plus ou moins amusantes, comme le célèbre "Luke, I’m your father" de Dark Vador, ou encore le "I have a dream" de Martin Luther King. Certains, visiblement à court d’idées, optent pour le minimalisme : rugissement du lion, rires – plus technique toutefois – d’hyène, etc.

À noter qu’au départ, ce projet a été initiée par trois jeunes allemands dont l’objectif était en quelque sorte de faire accéder tout un chacun à son quart d’heure de gloire – ici limité à 10 secondes – via un smartphone. Ou comment revisiter le célèbre "15 minutes of fame" d’Andy Warhol.

Comment fonctionne Dubsmash ?

D’abord, le tout est de télécharger l’application en question. Une fois installée, celle-ci va vous permettre de vous filmer tout en faisant un playback via l’extrait audio de votre choix. Principal objectif : partager la vidéo enregistrée sur les réseaux sociaux – Facebook, Twitter et évidemment Instagram – ou via messagerie. Sans surprise, cette pratique est très virale, comme en témoigne cette compilation Dubsmash de Lucie Carré, une lycéenne française, déjà visionnée plus de deux millions de fois. Sans doute le succès de ce programme repose-t-il sur le cocktail détonant selfie + courte vidéo à la Vine. Plus récemment, le dispositif a également permis de créer le buzz avec les vidéos d'Elio, un enfant de 4 ans chantant du Stromae, par ailleurs touché par une maladie neuromusculaire.

Reste néanmoins que les créateurs de Dubsmash doivent désormais composer avec de nombreux problèmes de droits d’auteur. Ces derniers utilisaient jusqu’à présent comme rempart le principe de courte citation. Nombre de vidéos partagées sur YouTube ont toutefois été supprimées.

Sources : huffpost, commentcamarche, francetvinfo