Emploi : ce secteur va créer 40 000 postes par an d’ici 2020

Article mis à jour le 

Dans les années à venir, la mécanique, qui se place au carrefour de nombreux secteurs, entend recruter des milliers de techniciens…

Aujourd’hui, les industries mécaniques françaises rassemblent pas moins d’un emploi industriel sur cinq dans l’Hexagone, et se placent à la sixième position mondiale, d’après la Fédération des industries mécaniques (FIM). Il faut dire que les domaines où elles s’appliquent ne manquent pas, et ce y compris au sein des secteurs innovants.

Résultat, les industries de la mécanique souhaitent embaucher par moins de 40 000 personnes par an. Pour ce faire, celles-ci comptent beaucoup sur l’afflux des jeunes, d’après l’Onisep.

Les techniciens, de plus en plus rares…

Nombreux sont les éléments nécessaires pour concevoir produits, composants de machines et machines. Or, le technicien est l’un des principaux chaînons de ce dispositif, puisque celui-ci participe à chaque étape, depuis la conception jusqu’à la commercialisation sans oublier la production. Se plaçant entre l’opérateur et l’ingénieur, celui-ci s’apparente à une interface disposant d’un point de vue d’ensemble indispensable. Mais come le signale l’Observatoire des métiers de l’UIMM, il s’agit d’une "denrée rare".

Outre les principaux freins que sont la visibilité et l’attractivité du secteur, certains spécialistes observent un manque d’intérêt de la part des jeunes pour certains métiers, comme chaudronnier, notamment. Ce phénomène s’explique notamment par le fait que la génération du papy boom s’apprête à partir en retraite.

Plus de 30 % des salariés à remplacer d’ici 15 ans

D’autre part, un certain nombre de branches de la métallurgie verront très prochainement un tiers de leurs salariés partir à la retraite. C’est par exemple le cas des techniciens et agents de maintenance des industries mécaniques, qui nécessiteront pas moins de 62 000 postes d’ici 2020, selon l’Afpa.

De fait, les chances d’obtenir un CDI sont particulièrement élevées dans le secteur de la mécanique, de même que les perspectives d’évolution professionnelle…

Sources : 20minutes, challenges, fim, onisep