Google vous sera fidèle, même après votre mort

Article mis à jour le 

Si le sujet du testament n'est pas le plus motivant, il est certainement l'un des plus importants dans la vie d'une Homme. Finalement, il représente le dernier choix, celui de décider comme bon vous semblera de l'avenir de vos biens. Cependant, à l'ère de l'informatique, une grosse partie des données sont sur le Web. Celles-ci ne sont pas gérées après la mort, et votre compte survit des années durant, renfermant avec lui ses secrets, et provoquant parfois des situations gênantes. Google propose donc un testament numérique : vous aurez le choix du sort de chacune de vos données après votre mort.

L'arrivée du cloud bouleverse le paysage numérique. En effet, le Cloud désigne le stockage des données non plus sur une mémoire physique comme un disque dur ou un CD, mais sur internet. Alors qu'hier, il fallait la plus grosse mémoire sur les smartphones, aujourd'hui c'est devenu inutile : sans cesse connecté au réseau, il vous suffit de synchroniser votre appareil à internet pour que vos données y soient envoyées. Ce système très pratique pour les médias (vidéos, photos, musique…) peut devenir problématique lorsqu'il s'agit de données sensibles.

Un service vraiment nécessaire ?

Les documents personnels et individuels résident sur le Web. Lorsqu'une personne décède, son testament classique indique les personnes à qui ce dernier a décidé de livrer ses biens. En revanche, il ne peut désactiver son compte internet. Le principe d'un compte personnel résidant dans le mot de passe, secret la plupart du temps, le compte n'a plus de moyen d'être supprimé. Les technologies évoluent si vite que certains logiciels, comme Liveson, proposent de continuer à vous faire vivre numériquement. Pour des réseaux sociaux cela peut être ludique, bien que beaucoup d'utilisateurs restent froids devant une idée pareille.

D'autant plus que certains bugs peuvent survenir, et vous risqueriez de voir le profil Facebook d'un de vos proches ressurgir de nulle part car celui-ci aura liké une page qui refait surface. Aussi, Facebook, qui supprime déjà du Web les profils de personnes décédées, propose désormais un service de mémorisation pour ceux qui souhaitent consulter à nouveau, de temps en temps, les photos de leur proche disparu. Google se lance à son tour dans la gestion mortuaire.

Des étapes simples pour n'oublier rien ni personne

Les possesseurs de compte Google (Youtube, GMail, Google +, Google Reader…) peuvent dès maintenant choisir l'avenir de leur espace internet. Pour cela, vous commencez par choisir un délai d'expiration, qui peut être de 3, 6, 9 ou 12 mois. Si durant cette période, vous n'avez pas utilisé le réseau, votre compte et tout ce qu'il contient, que ce soit privé (mails, documents…) comme public (vidéos Youtube…) pourra être supprimé. Cela évite que les informations restent indéfiniment accessibles et présentes sur internet.

Un mois avant la fin de ce délai, vous serez alerté de la suppression à venir, soit par SMS, soit sur une adresse mail, différente de celle utilisée, pour éviter les erreurs. En effet, une personne n'ayant pas internet pendant 6 mois verrait son compte supprimé du jour au lendemain. Si vous confiez la réponse à l'avertissement à un proche, celui-ci pourra vous éviter une destruction inopinée de votre vie numérique. Mais la gestion des données n'implique pas nécessairement leur suppression : elles pourront aussi être partagées.

Si vous travaillez sur un sujet sensible que vous désirez transmettre à un collègue par exemple, ou si vous avez des photos ou des documents que vous souhaitez léguer à quelqu'un en particulier, vous pourrez le faire à travers la plateforme. Tous les documents que vous stockez peuvent être répartis par dossiers. Vous pouvez programmer leur envoi aux personnes de votre choix, une fois le délai dépassé.

Enfin, Google propose un service final : la réponse automatique. Lorsque quelqu'un envoie un mail à une personne, ignorant que celle-ci est décédée, il s'étonne ne pas obtenir de réponse. Un malaise survenant assez vite dans ce type de situation, vous pourrez activer un service de renvoi automatique d'email avec une courte explication. De la sorte, les contacts sauront immédiatement ce qu'il vous est arrivé.

Lorsque toutes les étapes ont été effectuées selon vos désirs, vous pouvez décider que le compte soit supprimé dans son intégralité, ou le léguer à quelqu'un.

                                   Google met en place un service permettant de disposer à l'avance de ses comptes en cas de décès

Sources : Google public policy ;