Impôts : 6 choses qui vont changer pour vous en 2015

Article mis à jour le 

Ces derniers mois, le gouvernement a multiplié les annonces au sujet des impôts 2015. Du dispositif Pinel au crédit d’impôts en passant par la première tranche, tour d’horizon des nouveautés à venir l’an prochain.

Vous n’avez pu y échapper : ces derniers temps, l’Élysée comme Matignon ne cessent de répéter sa volonté de limiter la pression fiscale sur les classes moyennes. Mais en définitive, le projet de budget de l’État 2015, récemment présenté, n’est pas tout à fait aussi avantageux qu’escompté. Mais quels en sont les principaux changements ?

Exit la première tranche

La première tranche du barème de l’impôt sur le revenu – celle comprise entre 6 011 et 11 961 euros – n’est plus. De fait, 3 millions de foyers seront de fait exonérés d’impôts. Cependant, le seuil d’entrée de la deuxième tranche passe quant à lui à 9 690 euros.

Un léger coup de pouce pour les foyers juste au dessus

Afin de limiter la facture des ménages gagnant un tout petit peu plus mais restant imposables, le renforcement du système de décote va être appliqué. De manière à en profiter, il ne faudra pas dépasser un plafond de 1 135 euros pour les personnes seules, et 1 870 euros pour les couples. À noter qu’en 2014, celui-ci s’élevait à 1 016 euros.

Hausse de la redevance télé

Alors que l’Élysée cherche actuellement à l’étendre à d’autres appareils pour multiplier les payeurs, la contribution à l’audiovisuel public va passer à 136 euros en 2015. C’est 3 euros de plus qu’en 2014.

Aussi : Hausse de la redevance télé en vue pour 2015 : qui paye, et quand ?

Après la réduction d’impôt Duflot, le régime Pinel

À condition toutefois que vous puissiez investir dans le neuf en vue d’une location, sachez que vous ne serez plus concerné par la réduction d’impôt Duflot – qui pouvait atteindre -18 %, sans dépasser 300 000 euros. Cette dernière va en effet être remplacée par le régime Pinel. Celui-ci permet d’obtenir une réduction de 12 % dans le cadre d’une location sur 6 ans, 18 % sur 9 ans et 21 % sur 12 ans.

Place au crédit d’impôt sur la transition énergétique

Si vous envisagez d’effectuer des travaux afin de faire baisser vos factures d’énergie, sachez que le crédit d’impôt développement durable devient le crédit d’impôt pour la transition énergétique. Ce dernier est plus avantageux puisque son taux passe à 30 % - à condition de ne pas dépasser 8 000 euros – alors qu’il n’était que de 15 à 25 % par le passé. À noter qu’une majoration de 400 euros par enfant à charge est de rigueur.

Baisse des taxes sur les terrains à bâtir

Vous possédez un terrain à bâtir ? Alors ne tardez pas trop à vous en séparer puisque dorénavant, moins longtemps vous le conserverez, moins la plus-value effectuée sera taxée lors de la vente. D’autre part, un abattement ponctuel de 30 % est applicable pour les terrains vendus avant fin 2015.

Sources : journaldunet, lexpress, impots.gouv