Lécher les yeux : la nouvelle façon de dire "je t'aime"

Article mis à jour le 

Si vos enfants ont entre 10 et 15 ans, soyez attentifs aux signes de faiblesse oculaire, cela pourrait bien signifier qu'ils sont amoureux. Le lien ? L'amour des années 2010 rend aveugle au sens propre, à la suite d'une nouvelle tendance que les médecins regardent de travers : se lécher les yeux pour se dire qu'on s'aime. Si les ophtalmologistes voient d'un mauvais œil cette mode et la considèrent même comme dangereuse, les jeunes, eux, n'ont d'yeux que pour elle.

Depuis près de 10 ans, des vidéos circulent sur internet, exhibant des collégiens glissant leur langue sur la cornée de leur moitié, un peu partout dans le monde. Cette tendance un peu spéciale - appelée Eyeball Licking ou encore Oculolinctus -, est très populaire au Japon, faisant la Une des journaux depuis début juin 2013. Des parents, voyant les amis de leur enfant sortir de l'école avec des bandages sur le visage ont commencé à se poser de sérieuses questions : la conjonctivite soignée la veille n'était donc pas un cas isolé…

Un baiser risqué

En effet, le baiser classique, vieux de 2000 ans, n'étant pas assez original, il fallait trouver LE quelque chose que personne ne fait. Lécher un globe oculaire semblait être la bonne idée. Pourtant, même dans l'amour, il peut y avoir quelques conséquences négatives : il suffit en effet que le jeune n'ait pas une bouche parfaitement saine, qu'il ait mangé ou bu récemment pour que des bactéries ou divers autres corps extérieurs (miettes, sucres…) se posent sur la surface de l'œil. Une fois l'acte terminé, la paupière se referme sur les éléments intrusifs, qui provoqueront par la suite des infections.

De plus, la langue n'est pas toute douce, comme on aurait tendance à le penser. Au contraire, elle est munie de multiple stries qui la protègent, mais peuvent considérablement abîmer les yeux. Lorsque la langue passe sur la surface de l'œil, elle la raye, pouvant causer de multiples dommages à la cornée. Enfin, la dimension purement sanitaire : il suffit que le jeune soit malade ou ait une infection buccale pour qu'il la transmette à l'œil de son voisin. C'est pour ces raisons que les médecins alertent sur ces pratiques qui, malgré cela, se répandent à vue d'œil.

il suffit d'avoir une infection buccale pour la transmettre à l'œil de son voisin

Une pratique populaire et intime

D'après le journal Japan Crush, 1 élève de 12 ans sur trois aurait déjà tenté l'expérience. C'est un professeur de cette même école qui s'est aperçu, à mesure que le temps passait, que les enfants étaient toujours plus nombreux à avoir des pansements sur les yeux. Un jour, il surprend deux collégiens : les enfants, interrogés, répondent qu'il s'agit d'une pratique populaire, si ce n'est normale. Ce n'était déjà plus un acte nouveau. Des sites internet de compilations de photos et de vidéos, d'explications de tout genre se répandent et ceux qui n'ont jamais essayé tentent finalement l'expérience.

Les médecins continuent de tirer le signal d'alarme : les risques de conjonctivite sont très élevés, et les dégâts sur les yeux peuvent être irréversibles. Avec internet, les frontières n'existent plus, et ces compilations risquent d'arriver peu à peu sur les sites populaires français, si ce n'est déjà le cas. Alors ouvrez l'œil avant que votre enfant ne soit concerné par ce phénomène.

Sources : Japan Rush ; Huffington Post