Monoprix retire les œufs de poules élevées en cage de ses rayons

Article mis à jour le 

Grande première en France : Monoprix s'est engagée à retirer les œufs de poules élevées en cage de ses rayons. À compter du 1er avril 2013 – ce n'est pas un poisson d'avril –, l'ensemble des œufs de la marque Monoprix seront ainsi certifiés comme étant issus de poules élevées en sol, en plein air ou en agriculture biologique.

Dans un communiqué publié le 5 février 2013, la chaine de supermarché française Monoprix a indiqué sa volonté de "promouvoir une consommation responsable". Pour ce faire, cette dernière compte faire disparaître de ses rayons d'ici le 1er avril 2013 les quatre références d'œufs issus de poules élevées en batterie à marque Monoprix. Les 300 magasins de l'enseigne sont concernés par cette décision.

S'il s'agit bel et bien d'une première en France,  de nombreux distributeurs basés en Belgique, aux Pays-Bas ou encore en Allemagne ont quant à eux d'ores et déjà banni les œufs de poules élevées en cage. Et ce choix fait des émules. Ainsi, en Italie et au Royaume-Uni, les chaines de supermarché Coop et Sainsbury's s'apprêtent à en faire autant. Reste que Monoprix sera donc le premier distributeur français à exclure un produit de sa marque pour endiguer les souffrances animales.

Cette décision n'est pas étrangère au combat que mène depuis deux ans l'association L214 à l'entrée des magasins Monoprix. En l'espace de quelques mois, celle-ci était parvenu à réunir 27 000 signatures de clients pour demander à la chaine de ne plus commercialiser les œufs de batterie. Phénomène à la fois hexagonal et international : les consommateurs sont de plus en plus nombreux à se sensibiliser à la condition animale et aux techniques impitoyables de l'élevage intensif.

D'après un sondage Ifop publié en 2010 et commandé par l'ONG Compassion in World Farming (CIWF), pas moins de 75 % des Français se diraient prêts à payer plus cher leurs œufs s'ils étaient certains que ces derniers ne sortent pas d'élevages de poules  en batterie.

Comment reconnaître les œufs de poules "heureuses" ?

Pas toujours facile de reconnaître les œufs de poules élevées en plein air de ceux issus d'élevages en batterie. D'autant plus que des paysages paradisiaques apparaissent presque systématiquement sur les boites d'œufs de batterie. D'après l'association L214, les consommateurs doivent donc restés vigilants face aux offres de leur supermarché. Pour rappel, selon Ifop, 60 % des Français reconnaissent d'ailleurs ne pas savoir "lire" un œuf.

D'après les règles de marquage et d'étiquetage de l'Union Européenne, un "code producteur" doit apparaître sur chaque œuf, entre autres pour indiquer sa provenance. Par exemple, dans le code 2FRWFB03, FR veut dire que l'élevage est français et WFB03 sert à caractériser le producteur et le bâtiment de ponte. Mais l'élément essentiel à retenir pour le consommateur est que le premier chiffre n'est autre que l'indicateur de bien être de l'animal. Et plus celui-ci est bas, plus la condition d'élevage de l'animal est bonne.

Ainsi, 0 correspond à un élevage bio, 1 à un élevage en plein air, 2 à un élevage au sol et 3 à un élevage en cage. Conclusion : il est préférable de bannir le code 3 pour préserver le bien être des poules. Reste toutefois que le chemin sera encore long pour y parvenir puisque parmi les 46 millions de poules que compte l'élevage français, 80 % appartiennent à la catégorie 3.

Sources : 20minutes, LeMonde, L214