Plus d'un Français sur cinq risque la pauvreté

Article mis à jour le 

Un rapport de l’Insee sur les inégalités, la pauvreté et la protection sociale en Europe montre que plus d’un Français sur cinq est en situation de risque de pauvreté.

Ce jeudi 24 avril, l’Insee a publié une étude sur les inégalités, la pauvreté et la protection sociale en Europe. Le rapport indique que si la France a un niveau d’inégalités proche de la moyenne européenne, elle réussit toutefois à mieux s’en sortir que ses voisins en ce qui concerne la pauvreté et l’exclusion sociale.

Le rôle des allocations et des minimums sociaux

Afin de parvenir à ces conclusions, l’Insee a employé trois indicateurs : le nombre de personnes avec un niveau de vie inférieur de 60% au niveau médian, le nombre de personnes privées de certaines ressources et le nombre de personnes exclues du marché du travail. Ces indicateurs révèlent que la France, avec 19,1% de personnes en risque de pauvreté ou d’exclusion sociale, est en dessous de la moyenne européenne (24,7%), de même que neuf autres pays européens, parmi lesquels l’Allemagne, le Royaume-Uni ou la Suède.

Pour les auteurs du rapport, cela est dû au fait que la France fait partie des pays les plus avancés sur le plan du développement économique, mais aussi à l’importance des transferts sociaux : ces derniers ont permis de réduire le taux de pauvreté de 41% en 2011, alors que la moyenne européenne est de 35%.

Les inégalités en hausse

Toutefois, si la pauvreté est moins présente en France que dans les autres pays européens, les inégalités ont tendance à se creuser dans l’Hexagone par rapport à ses voisins. Ainsi, le coefficient de Gini, utilisé pour mesurer les inégalités, a augmenté de 0,7 point entre 2007 et 2011. Dans l’Union Européenne, des fluctuations similaires existent en Italie, en Grèce ou en Suède. En comparaison, les inégalités ont fortement progressé dans des pays comme l’Espagne ou le Danemark, mais ont eu tendance à diminuer en Allemagne, au Portugal ou encore au Royaume-Uni.

Sources : Insee, Le Monde