Rentrée : 4 astuces pour recaler le rythme du sommeil de vos enfants

Article mis à jour le 

Pas toujours facile de reprendre le rythme, après des semaines de grandes vacances...
Pas toujours facile de reprendre le rythme, après des semaines de grandes vacances...

À quelques jours de la rentrée scolaire, le moment est venu de reprendre les bonnes habitudes. Mais comment réapprendre à vos enfants à se lever de bonne heure et à se coucher tôt ? Tour d’horizon des astuces pour faciliter la rentrée.

Mardi 1er septembre, le moment sera venu de se rendre à l’école, et ce sans s’endormir après quelques heures passées en classe. Mais comment s’y prendre pour que votre enfant reprenne le bon rythme après des semaines de mauvaises habitudes ? Voici quelques astuces.

 

Faire en sorte qu’il aille au lit plus tôt chaque soir

La clé de la réussite est d’y aller par palier. Pour ce faire, l’idée est d’avancer l’heure du coucher chaque jour d’une bonne dizaine de minutes ou plus, de manière à parvenir à l’horaire idéal. À ce titre, mieux vaut donc s’y prendre quelques jours avant la rentrée. En fonction de l’âge de votre enfant, reproduisez le rituel habituel du coucher, en lisant par exemple une histoire, etc. Côté ados, il est par ailleurs important de ne pas utiliser d’écrans, et ce, une heure avant de se coucher.

À noter qu’il est évidemment déconseillé de rentrer d’une destination lointaine la veille ou l’avant-veille de la rentrée, rythme de sommeil oblige. De même, veillez à ce que les activités des jours qui précèdent la rentrée ne soient pas trop nombreuses.

 

Favoriser l’activité dès les premières heures de la mâtinée

Afin de sensibiliser l’enfant aux heures matinales, l’idéal est d’opter dès le lever pour des activités mettant le corps et l’esprit à l’épreuve, et ce, pour favoriser la disponibilité intellectuelle. À l’inverse, les activités sportives le soir sont à bannir une heure avant d’aller au lit.

 

Faire preuve de souplesse, mais pas trop non plus

Évidemment, il est important de ne pas céder à une permission de minuit, alors que vous lui aviez imposé la veille un horaire de coucher. De même, si votre enfant doit s’endormir à 20h30, prévoyez une plage horaire au cours de laquelle il puisse petit à petit trouver le sommeil, par exemple de19h45 à 20h45. Le tout sera par la suite, une fois la rentrée passée, de s’en tenir à ce rythme.

 

Un changement de rythme qui vaut pour toute la famille

En réalité, ce n’est pas seulement l’enfant mais l’ensemble de la famille qui doit se plier au nouveau rythme. À cet effet, mieux vaut donc avancer l’heure du dîner et celui du lever. Ainsi, votre enfant prendra exemple sur vous et retrouvera plus facilement le bon rythme.

 

Sources : santemagazine, rtl