Le rythme idéal au bureau : 52 mn de travail pour 17 mn de pause ?

Article mis à jour le 

Draugiem Group, la société à l’origine du lancement du plus important réseau social de Lettonie, vient d’émettre une recommandation pour améliorer le bien-être et la productivité des salariés. Selon elle, le ratio travail/repos le plus efficace correspondrait à 52 minutes de travail suivies de 17 minutes de pause.

Rien ne sert de travailler comme un forcené pour augmenter sa productivité : il faut au contraire travailler intelligemment, en s’offrant une pause de façon régulière. Une bonne façon en tout cas de laisser respirer son cerveau avant de se remettre au boulot. Non, il n’est pas ici question d’une contre-attaque destinée à mettre à mal les récentes propositions de Pierre Gattaz, mais de la conclusion d’une enquête réalisée par le groupe de médias letton Draugiem Group.

Celui-ci, entre autres connu pour avoir lancé l’un des réseaux sociaux phares de Lettonie, a évalué la productivité de nombreux salariés en utilisant l’un de ses systèmes, baptisé DeskTime. Un logiciel capable de comptabiliser les heures travaillées des employés. Résultat : la société invite à répartir son temps de travail en s’appuyant sur un ratio travail/repos de respectivement 52 et 17 minutes. Ainsi, le groupe considère que la productivité la plus optimale découle de séquences de 52 minutes de travail suivies de 17 minutes de pause.

3 astuces pour lutter contre la sédentarité au bureau

Un repos indispensable pour la concentration

À noter toutefois que si ces travailleurs obtiennent un tel score, c’est aussi parce qu’ils travaillent avec intensité sur les missions à accomplir au cours des périodes de 52 minutes. Durant celles-ci, ils sont focalisés à 100 % sur les tâches en question, raison pour laquelle il leur faut s’accorder 17 minutes de pause pour être à même d’assurer correctement la prochaine séquence de travail.

Sur le même principe,  ces employés prennent des pauses qu’ils consacrent exclusivement à se vider l’esprit. Pour ce faire, ils se déconnectent de leur ordinateur, et au lieu de se rendre par exemple sur Facebook, vont marcher, lire un magazine ou discuter. Dans le dernier cas, remarquons que la question du travail ne doit nécessairement surtout pas interférer dans les conversations.

Lire également : 6 styles de musiques à écouter au bureau pour booster son efficacité

L’être humain n’est pas fait pour travailler en continu

Pour le site Fast Company, ces conclusions sont logiques, l’être humain n’étant pas fait du tout pour multiplier les heures de travail sans s’arrêter. Pour preuve, la concentration fonctionne d’ailleurs au même titre qu’un muscle, comme le souligne TheMuse : au bout d’un moment, elle ne fonctionne plus – surmenage oblige. L’idéal, donc : se déconnecter pour augmenter son efficacité au travail.

Lire également : Marre d’être efficace au boulot : devenez totalement improductif

Sources : inc, slate, fastcomany, themuse