Les secteurs qui embaucheraient en 2013

Article mis à jour le 

La dernière grande enquête de Pôle Emploi vise à éclaircir le paysage professionnel afin de mieux orienter votre recherche d'emploi. Aussi, l'enquête Besoins et Main d'œuvre 2013 (MBO) évalue les intentions de recrutement en France Métropolitaine, DOM et Mayotte pour l'année 2013. Plus d'1,6 millions d'établissements ont été sollicités, et les résultats sont triés par secteur d'activité et par région.

Certains secteurs prévoient moins d'embauches que l'année précédente, certaines régions se dynamisent. Dans l'ensemble, les prévisions d'embauche augmentent peu, mais augmentent tout de même (+ 0.3 % par rapport à 2012).

Type de contrat et moyen d'accès

Environ 1 613 100 projets d'embauche ont été enregistrés par Pôle Emploi pour l'année en cours, bien que le nombre d'établissements prévoyant une hausse d'activité dans les années à venir soit un peu en recul. Presque la moitié des postes proposés (49,4 %) sont envisagés sur le long terme : CDI, CDD et INTERIM de 6 mois ou plus). Plus de 80 % des établissements souhaitent recruter dans les 6 premiers mois de l'année.

Le rôle de Pôle Emploi prend de plus en plus d'importance puisque plus de 70 % des établissements concernés envisagent de solliciter son aide, surtout pour les contrats longs ou pour dénicher des profils particuliers.

Dans le littoral atlantique et le sud de la France, les propositions d'embauche ont tendance à croitre, au contraire du Nord-est et du Centre. Vous pouvez aussi vous rendre sur le site pour chercher votre région plus spécifiquement.

Les emplois saisonniers représentent quant à eux 577 360 embauches envisagées, soit plus du tiers des offres potentielles (35,8 %). Parmi ces projets, 91 % se retrouvent dans l'agriculture.

Emploi Saisonnier

Les métiers les plus recherchés

Les métiers les plus recherchés n'ont pas changé depuis l'année précédente. Ils sont ceux qui requièrent généralement de faibles qualifications. Si moins de critères sont demandés, plus de profils correspondent. Aussi, les 10 métiers les plus recherchés, hors saisonniers sont :

- Agent d'entretien de locaux ;

- Aides à domicile et ménagères ;

- Aides de cuisine ;

- Aide-soignant (auxiliaire puériculture, assistants médicaux…) ;

- Ingénieurs ;

- Attachés commerciaux ;

- Secrétaires ;

- Serveurs ;

- Infirmiers ;

- Agent d'accueil.

Le secteur de la construction s'effondre, et ne représente plus que 6 % des besoins en main d'œuvre, soit une baisse de 11 % depuis l'année dernière. Cependant, même si la part de projets jugés difficiles représente plus de la moitié des offres (55 %), ces projets sont en baisse depuis 2012 (58 %). De même dans l'Industrie, les projets difficiles représentent 43 % des besoins de main d'œuvre, contre 49 % en 2012.

"Les difficultés de recrutement exprimées par les employeurs se réduisent cette année. Elles concernent 40,4 % des projets d’embauche contre 42,6 % en 2012," explique Pôle Emploi dans son enquête. Ainsi, les métiers des services aux particuliers, de l’industrie et de la santé rassemblent une majorité des projets considérés comme problématiques par les employeurs.

Construction

Les secteurs porteurs d'emploi

En effet, les difficultés d'embauche sont dues, selon les employeurs, au profil inadéquat des candidats pour 86 % d'entre eux, puis de la pénurie de main d'œuvre dans certains domaines (60 %), suivie des conditions de travail pour 32 % ou une image dégradée de l'entreprise ou du métier, pour 18 %, rapporte le quotidien 20 minutes.

Cependant, certains secteurs proposent de nombreuses offres. Parmi les secteurs d'activité les plus porteurs, les Services constituent plus de 60 % des offres de recrutement, suivis du commerce (11 %). En effet, la vente, le tourisme, l'hôtellerie, la cuisine, etc. constitueraient 39 % des offres envisagées, la santé et l'action sociale 13 %, suivies de près de l'encadrement (Ingénieurs, R&D…) avec 11 % et enfin les fonctions administratives (secrétariat, accueil…) pour 6 % des embauches potentielles, précise l'infographie établie par LCI.

Ainsi, l'hôtellerie-restauration conserve sa place de pôle de recrutement national n°1 avec 14 % des intentions d'embauche. L'hébergement touristique propose 19 % de plus d'emplois que l'année précédente. Ce secteur est suivi de près par les services aux entreprises et l'action-santé sociale, à égalité (12 %).

Sources : Pole-Emploi ; LCI ;