Travail dominical : Leroy Merlin et Castorama bravent l'interdiction

Article mis à jour le 

Défiant l'interdiction de travail dominical fixée par un tribunal de commerce, une dizaine de magasins parmi lesquels Castorama et Leroy Merlin ont ouvert leurs portes dimanche 29 septembre. Au gouvernement, les positions sur la question varient significativement.

Depuis quelques semaines, la question de l'ouverture des magasins la nuit et le dimanche est de nouveau au cœur des débats. Jeudi, le tribunal de commerce de Bobigny a ordonné aux enseignes de bricolage Leroy Merlin et Castorama d'interrompre l'ouverture dominicale d'un certain nombre de magasins situés en région parisienne, sous peine d'une astreinte de 120 000 euros par magasin et par jour.

Procès de favoritisme

Peu de temps après la décision du tribunal de commerce de Bobigny, une porte-parole de Castorama a estimé que certains magasins ont la possibilité d'ouvrir en toute tranquillité le dimanche alors que d'autres sont tenus de réclamer des dérogations. Pour cette raison, cette dernière a déploré que tout le monde ne soit pas logé à la même enseigne.

Dimanche, devant cinq des six établissements Castorama concernés par l'ordonnance – le sixième n'ouvrant pas le dimanche –, les employés ont disposé des petits bureaux de façon à exposer leur démarche aux clients et à leur faire signer des pétitions. Pour la porte-parole de l'enseigne, il est capital que les clients participent au débat pour expliquer aux pouvoirs publics que le week-end et le dimanche sont des jours de bricolage.

Réclamation d'un droit d'ouverture similaire à celui des magasins de jardinage

Un porte-parole du groupe Leroy-Merlin a quant à lui souligné la confusion régnant entre les diverses autorisations d'ouverture, qu'il est actuellement nécessaire de demander auprès des maires ou préfectures. À noter que Leroy-Merlin aurait obtenu ces derniers jours une dérogation pour l'un de ses magasins concernés par l'ordonnance de Bobigny permettant une ouverture le dimanche. Le groupe n'a pas pour autant spécifié quel était le magasin touché.

Résultat : dimanche, les magasins Leroy-Merlin de Massy, Sainte-Geneviève-des-Bois, Chelles, Collégien, Rueil-Malmaison, Livry-Gargan, Gennevilliers, Vitry-sur-Seine et Ivry-sur-Seine ont ouvert leurs portes.

À noter que les deux chaînes de bricolage demandent le même droit d'ouverture que les magasins de jardinage ou d'ameublement. Courant juillet, le groupe Bricorama, obligé de fermer le dimanche, avait saisi la justice pour cette même raison, s'estimant lésé en termes de concurrence.

Sources : LeParisien, LeMonde