Arbres fruitiers décoratifs

Cerisiers du Japon (Prunus x subhirtella)
Cerisiers du Japon (Prunus x subhirtella)
Certains arbres fruitiers décoratifs semblent tout droit sortis de véritables tableaux ! Cerisiers du Japon, pommiers, pêchers d’ornement, ... nous éblouissent chaque printemps par leur floraison blanche ou rosée, puis l'automne par leur feuillage et leurs fruits rougeoyants.


Généralités sur les arbres fruitiers décoratifs

La floraison des pommiers et des cerisiers d’ornement est un éternel sujet d’émerveillement, en mai. Chaque année, ce sont des symphonies en blanc ou en rose qui jaillissent, sur fond de verdure printanière.

Certaines variétés, très florifères, s’ornent ensuite de feuillages rouges ou orangés somptueux, en octobre.

Parfois, ces arbres portent des milliers de petits fruits colorés… non comestibles. Purement décoratifs, ils sont irrésistibles.

Les pommiers d’ornement

Pommier d'ornement Malus Coralburst 'Coralcole' @ Jardiland
Pommier d'ornement Malus Coralburst 'Coralcole' @ Jardiland

Ces cousins des pommiers à fruits (Malus) sont le plus souvent des arbres nains (de 1,80 m à 6 m de hauteur).

Ils montrent d'abord des boutons roses puis se couvrent de fleurs blanches ou rosées.

Le feuillage, vert foncé, passe en automne au jaune orangé, avec des fruits jaunes, rouges ou pourpres. Les petites pommes, de goût insipide mais très belles, tiennent sur l'arbre une bonne partie de l'hiver.

Culture : ces pommiers apprécient un sol fertile, frais et bien drainé, au soleil ou à mi-ombre et sont très rustiques. Enlevez le bois mort ou abîmé en hiver.

Les cerisiers du Japon

Prunus x subhirtella ou P. serrulata : ces petits arbres à feuilles caduques sont bien connus pour leurs floraison éblouissante, sujet d’émerveillement au printemps. De vrais tableaux à la japonaise… Leurs variétés sont innombrables.

Culture : il leur faut un sol ordinaire, frais, bien drainé, ni trop sec l'été, ni trop humide l'hiver, en situation ensoleillée. Attention aux endroits trop ventés au moment de la floraison. Ils sont très rustiques. Plantez-les en isolé sur une pelouse, près de la maison. La taille n’est pas nécessaire.

Le prunier myrobolan

Parmi les premiers à fleurir au printemps, les prunus sont des ornements incontournables du jardin !

De 8 à 9 m de hauteur, Prunus cerasifera ‘Nigra’ à rameaux rouge foncé, au tronc brun violacé, a des feuilles pourpre intense devenant en été presque noires, à fleurs rose pâle avec des étamines rouges.

‘Pissardii’ (syn. ‘Atropurpurea’), à feuilles rouge lumineux au printemps virant au pourpre sombre, avec des boutons rose vif devenant des fleurs blanc pur.

La culture et l’entretien sont semblables à ceux des cerisiers.

Les pêchers d’ornement

Pêcher d'ornement Prunus persica © Jardiland
Pêcher d'ornement Prunus persica © Jardiland

Bien moins connus que les cerisiers, les pêchers (Prunus persica) font partie des plus beaux arbres d’ornement.

Certains cultivars ont été sélectionnés pour leur seule floraison, leurs petits fruits durs étant sans intérêt gustatif.

  • 'Alba Plena' est à fleurs doubles blanches ;
  • 'Klara Meyer' est à fleurs rose pêche, avec des pétales ondulés ;
  • 'Magnifica' est à fleurs rouge carmin ;
  • 'Versicolor' est à fleurs semi-doubles blanc pur, rose pâle et griffé de rouge.

Choisir le bon lieu de plantation

Bien que ces arbres se plaisent dans plusieurs types de sols, il est essentiel de leur procurer un drainage adéquat, puisque la plupart ne tolèrent pas les lieux humides.

En outre, choisissez l’emplacement le plus ensoleillé de votre cour, car la plupart des fruitiers en sont très friands. Un minimum de 8 heures de soleil est requis.

Les coins renfermés du jardin sont à proscrire, car la circulation d’air y est moins présente, créant ainsi une niche à maladies fongiques.

Gare aux gelées de printemps !

Les pommiers et pruniers décoratifs sont très rustiques. Certains tolèrent des températures jusqu’à -25°C. Mais des différences existent entre les variétés. Méfiez-vous en achetant votre jeune arbre et lisez bien les conditions de rusticité inscrites sur l’emballage.

D’autre part, les gelées de mars ou même d’avril, sous les effets de la lune rousse, peuvent empêcher la floraison. Les variétés à floraison précoce sont particulièrement concernées. Pour que les bourgeons arrivent à terme et que les fleurs soient fécondées, couvrez-les d’un voile d’hivernage.