Devenir brancardier

Par : Michel Foulet - Dernière modification : 6 mai 2013 - fiche pratique
A+ A- |
  • Imprimer cet article
  • |
  • Envoyer à un ami
  • |

Pour compléter votre lecture :

  • Tous nos articles sur les métiers de la santé
tout savoir metier brancardier

Tout savoir sur le métier de brancardier

Le brancardier transporte les patients dans les hôpitaux et autres lieux de soins. Evoluant dans les différents étages, des consultations au bloc opératoire, il transmet les informations nécessaires aux services concernés.


Rôle du brancardier

Soin et transport des patients
Le brancardier assure le suivi et la continuité de la prise en charge des patients. Il choisit le mode de transport approprié pour aider aux déplacements des personnes hospitalisées, selon leur état physique.

Gestion et entretien du matériel
Le brancardier doit prendre soin du matériel qu’il utilise. Il est souvent chargé de le transmettre à la maintenance lorsqu’il est défectueux, de le nettoyer, et de le désinfecter après chaque prise en charge.

En collaboration avec les soignants
A l’arrivée des patients, le brancardier travaille parfois en collaboration avec les pompiers et les ambulanciers.
Il arrive au brancardier de transmettre au personnel soignant des informations importantes sur les patients : leur dossier médical, des informations précises… Il suit les recommandations des soignants au moment de préparer les malades.

Conditions de travail du brancardier

En milieu hospitalier
Le brancardier travaille dans l’enceinte d’un lieu de soins, généralement à l’hôpital, dans une clinique ou une maternité. Plus rarement, le brancardier peut transporter des personnes âgées dans les maisons de retraite ou centre de soins.

Des règles strictes
Le brancardier doit respecter les règles d’hygiène et sanitaires en vigueur dans les enceintes de ces établissements. Ainsi, le port de la blouse est obligatoire.

Des horaires variables
Comme tout professionnel de santé travaillant en milieu hospitalier, le brancardier doit être souple sur les horaires. Il peut en effet être amené à travailler la nuit et les week-ends.

Combien gagne un brancardier ?

Dans la fonction publique hospitalière, la rémunération mensuelle brute du brancardier est fixée à 1 390 € pour un débutant, et 1 500 € en fin de carrière.

Formation pour devenir brancardier

Il n’existe aucune formation spécifique pour devenir brancardier.
Seule exigence : les candidats doivent avoir validé le PSE 1 et PSE 2 (Premiers Secours en Équipe niveau 1 et 2).

Il peut ensuite, au choix, s’orienter vers les formations d’aide-soignant, d’ambulancier, d’agent de service mortuaire ou d’auxiliaire de puériculture.

Les formations aux métiers des soins et des activités paramédicales peuvent aussi être des alternatives appréciées.

Qualités nécessaires pour être brancardier

Maîtrise physique
Le rôle du brancardier est d’aider au transport de personnes. Ce qui nécessite incontestablement une certaine force physique. Il peut parfois avoir affaire à des personnes lourdes, ou agitées…

Maîtrise psychologique
Le brancardier doit aider les patients à se déplacer, en respectant les règles de confort, de sécurité, d’intimité et de dignité.
Il lui faut instaurer un climat de confiance et prendre d’infimes précautions. Il doit également assurer un soutien moral aux familles des patients.
Enfin, point non négligeable : le brancardier peut avoir à transporter des corps à la morgue.

Contenu mis à jour le 29/05/2012

Pour aller plus loin : consultez le site www.metiers.santesolidarites.gouv.fr.


Trouvez l'adresse d'un Pôle Emploi
 

Qui sommes nous ?

La mission de Pratique.fr : vous offrir un très large choix de fiches pratiques et d'articles destinés à répondre aux questions que vous pouvez vous poser dans votre vie quotidienne.

En savoir plus

Accès au contenu