> NOS SERVICES PRATIQUES
 
 

Marmotte, la "Dormiouse" des montagnards

Par : Jean-Pierre Fleury - tout savoir sur ...
A+ A- |
  • Imprimer cet article
  • |
  • Envoyer à un ami
  • |

Pour compléter votre lecture :

  • Tous nos articles sur la marmotte
marmotte adulte

Marmotte adulte

Six mois de sommeil, et six mois de soleil...

 


Comment la reconnaître la marmotte ?

elle siffle
…elle siffle

Avec une silhouette trapue et une démarche lourde, la marmotte pèse de 2,8 à 5 kg en fonction du sexe et de la période de l'année (plus légère au printemps qu'en automne) et mesure de 47 à 60 cm sans la queue (la queue mesure 13 à 20 cm).
Ses oreilles et ses pattes sont très courtes. Son pelage est de couleur variable, de gris-brun plus ou moins jaunâtre à roussâtre dessus, les flancs et le dessous étant plus clairs et le bout de la queue noir. Ses incisives sont orangées.
Elle trahit bien souvent sa présence par ses sifflements d'alarme aigus.
Pendant la saison estivale, elle est active du lever au coucher du soleil.
La marmotte est une espèce hibernante. Sa stratégie développée pour faire face à l'hiver est de stocker des réserves énergétiques sous forme de graisses corporelles et de réduire les dépenses hivernales grâce à une léthargie qui dure plus de 6 mois.
L'animal vit en groupes familiaux composés d'un mâle, d'une femelle et de leurs petits de plusieurs générations. Si plusieurs groupes familiaux sont proches, alors ils forment une colonie.

repartition marmotte France
Carte de répartition de la marmotte en France

Répartition

En Europe, l'aire de distribution naturelle de la marmotte couvre l'arc alpin et les Carpates.

En France, les données paléontologiques ont montré que l'espèce était présente en plaine sur une grande partie du territoire lors de la dernière glaciation. Par la suite, son aire de répartition s'est réduite à l'extrême.
Au début du XXe siècle, on ne la trouvait plus que dans les Alpes. Des réintroductions menées depuis 1948 dans les Pyrénées ont permis un repeuplement considérable de cette région. L'espèce est absente du Jura français (2 à 3 noyaux de population existent dans le Jura-Suisse), mais elle est bien présente sur quelques sites du Massif Central où elle a été introduite au cours de la décennie 80.
La surface des domaines vitaux des groupes familiaux réunis au sein d'une colonie de type "concentrée" va de 0,9 à 1,5 ha.
Pour les groupes familiaux isolés, elle varie de 2 à 5,75 ha. Pour cette espèce aux moeurs sociales bien particulières, la notion de densité est peu utile. Celle de peuplement est plus adaptée.
La marmotte est présente sur plus de 500 communes dans les Alpes. Grâce aux multiples réintroductions réalisées dans les Alpes au cours de la seconde moitié du XXe siècle, la marmotte est maintenant présente dans la quasi-totalité des pré-Alpes, alors qu'à la fin des années cinquante, elle n'était présente que dans les Alpes internes et dans les massifs préalpins septentrionaux. Elle a largement progressé aussi dans les Pyrénées depuis les nombreux lâchers réalisés à partir des années cinquante où l'espèce n'était présente que sur quelques communes, alors que maintenant sa présence est notée sur 180 communes.
Dans le Massif central, le Vercors et le Queyras où l'espèce a aussi été introduite dans les années quatre-vingt, sa présence est maintenant avérée sur de nombreuses communes.

Reproduction

marmotte marmotton
Marmotte et marmotton

La copulation survient en avril-mai et les naissances en mai-juin. La gestation dure environ 33 jours et il n'y a qu'une portée annuelle de 2 à 4 petits (jusqu'à 7).
Agés de 2 à 5 semaines, les marmottons sortent du terrier et sont sevrés à 40 jours. La maturité sexuelle est estimée à 3 ans pour les femelles.

Régime alimentaire

Herbivore, la marmotte consomme une grande variété de plantes. Elle gaspille très peu et mange aussi bien les parties aériennes que les bulbes ou les racines. Son régime, dont la composition varie en fonction de la saison, comporte également quelques invertébrés tels les insectes ou les vers de terre.
Comme le lapin, la marmotte est caecotrophe, cela signifie qu'elle réingère plusieurs fois ses aliments en réavalant certaines de ses crottes.

Statut
La marmotte est une espèce chassable en France sous certaines conditions.

aigle royal predateur marmotte
L'aigle royal est un des principaux prédateurs de la marmotte

Prédateurs
Les prédateurs potentiels de la marmotte sont les renards, les loups et les rapaces en particulier les aigles, qui menacent notamment la survie des marmottons. Les chiens errants peuvent localement entraîner une mortalité non-négligeable.
Un déneigement tardif peut aussi compromettre la survie printanière. La longévité de la marmotte est de 15 à 20 ans en captivité, elle est inconnue dans la nature.

Carte d’identité de la marmotte

Ordre : Rodentia
Famille : Sciuridae
Genre : Marmota
Espèce : Marmota marmota

Article réalisé par Éric Tournier et Jean-Pierre Fleury.

Logement, famille, travail...

Un expert vous répond

Contacter un expert

x
 

Qui sommes nous ?

La mission de Pratique.fr : vous offrir un très large choix de fiches pratiques et d'articles destinés à répondre aux questions que vous pouvez vous poser dans votre vie quotidienne.

En savoir plus

Accès au contenu

En savoir plus sur pratique.fr