Planter et cultiver un bananier

Bananier Musa basjoo
Bananier Musa basjoo
Voilà une plante qui offre à coup sûr le dépaysement ! Cela dit, le bananier n’est que très peu rustique. Normal : nous venant des pays tropicaux, il a besoin de chaleur. Heureusement, certaines espèces peuvent croître sans grand danger sous nos latitudes.


Caractéristiques du bananier

Le bananier, qui a la forme d'un arbre, est en réalité une plante vivace de grande taille.

Son pseudo-tronc, appelé "stipe", est constitué par les feuilles de la plante. Celles-ci sont parcourues d’un réseau de nervures, véritables vaisseaux nourriciers permettant la vie de la plante. Mais ces feuilles sont très fragiles et meurent au premier gel. Elles parviennent à repousser au printemps à condition que le gel ne soit pas trop prolongé ni trop sévère.

Seules quelques espèces sont rustiques chez nous.

A noter : quasiment aucune plante cultivée en France ne peut produire de bananes, hormis en serre chaude.

Variétés rustiques de bananiers

Bien que le bananier soit une plante tropicale, il existe quelques espèces rustiques : Ensete ventricosa (jusqu’à - 1° C) et surtout Musa Basjoo. Ce bananier originaire de Chine pousse jusqu’à 3 000 m d’altitude. Etant le plus rustique du genre (- 10° C), c’est celui qu’il faut choisir pour le climat qui prévaut en France.

En effet, si le feuillage disparaît dès les premiers gels, la partie aérienne de la plante meurt pour renaître dès les beaux jours. Ces espèces rustiques doivent toutefois être cultivées en situation abritée.

Où et comment planter un bananier ?

Creuser un trou pour son bananier
Creuser un trou pour son bananier

Installez votre bananier à l’abri des vents dominants, de préférence le long d’un mur ou d’un muret exposé au sud. Il a besoin d’un sol riche et bien drainé.

La meilleure période de plantation est le début du printemps.

Planter le bananier
Planter le bananier

Dans un trou trois fois plus grand que la taille du pot acheté en jardinerie, déposez des graviers de drainage puis enterrez la motte dans un mélange constitué de terre de jardin, de terreau, de sable et de compost bien mûr à parts égales.

Rebouchez et arrosez.

La plante est très gourmande, apportez-lui de l’engrais et de l’eau, trois à quatre fois par semaine, après la plantation.

Protéger un bananier en hiver

La plante, qui craint énormément le froid, peut être sauvegardée de la façon suivante :

  • prenez la précaution de pailler le pied avant l'arrivée des gelées, mais aussi les feuilles ;
  • installez autour du bananier, 4 tuteurs qui soutiendront un morceau de grillage ;
  • bourrez l'intérieur avec des feuilles mortes sans tasser ;
  • en prévision d’un gel annoncé, coiffez le tout avec une feuille de plastique ou un voile d'hivernage.

Les voiles d’hivernage vendus dans le commerce sont isolants, légers et permettent à la plante de respirer.

Entretien d'un bananier

En été, arrosez-le copieusement en mouillant le feuillage et apportez-lui un peu d’engrais.

En automne, réduisez les apports d’engrais et les arrosages.

En hiver, diminuez l'arrosage jusqu'à le laisser sécher pratiquement complètement. Mouillez alors la surface de la terre une fois tous les 15 jours puis tous les mois seulement, jusqu'en mars-avril.

Cet article a recueilli 1 avis. 100% des utilisateurs ont trouvé cet article "pratique".

Les catégories relatives à cet article : fruits