Règles de la macrobiotique

Par : Philippe Colin - Dernière modification : 4 avril 2013 - fiche pratique
A+ A- |
  • Imprimer cet article
  • |
  • Envoyer à un ami
  • |

Pour compléter votre lecture :

ying yang

Le Yin et le Yang

Le terme de macrobiotique est composé à partir des éléments grecs "macro", grand, et "bio", la vie. Il s'agit d'une philosophie japonaise, fondée sur des règles d'hygiène alimentaire, dont le but serait de vivre mieux et plus longtemps.


Les fondements de base

Ces règles, établies par G. Oshawa, introduisent un équilibre entre le Yin et le Yang : chaque aliment est donc classé dans l'une de ces deux catégories.

En ce qui concerne les végétaux, les aliments Yin sont ceux qui poussent rapidement, au printemps ou en été. Ils ont des racines superficielles et sont ainsi assimilés à une force féminine.

Les aliments Yang sont de saison automnale ou hivernale. Ils poussent lentement et ont des racines profondes : ils sont assimilés à une force masculine. Les légumes plutôt sombres sont Yin, alors que les légumes dont la coloration varie du jaune au rouge sont plutôt Yang.

Aux principes alimentaires fondateurs s'associent une philosophie de vie, basée elle aussi sur le Yin et le Yang.

Les aliments à cheval entre le Yin et le Yang

Certains aliments sont à cheval entre le Yin et le Yang, du fait de ces divers critères de jugement : la tomate, par exemple, pourrait être Yang, à cause de sa couleur, mais elle est en fait Yin, en raison de ses autres caractéristiques.
Quant aux céréales et à la viande, elles sont en général Yang mais, là aussi, il existe de nombreuses exceptions.

De même, la préparation des aliments peut les faire passer d'une classe à une autre. Par exemple, une cuisson longue ou à feu vif rend "Yang" un aliment "Yin". Les macrobiotistes conseillent donc une cuisson courte et à feu doux.

Mais le principe de base de la macrobiotique est le respect de l'équilibre entre les aliments Yin et les aliments Yang, équilibre qui varie en fonction du sexe et de l'âge. Vous trouverez ci-dessous un exemple de répartition entre les aliments Yin et Yang.
Certains aliments sont idéaux, car ils comportent un équilibre naturel entre le Yin et le Yang, comme le riz, qui constitue, avec les autres céréales et les légumes, le fondement de l'alimentation macrobiotique.

En revanche, il est déconseillé de manger trop de viande, et il en est de même pour certains fruits, à l'instar de l'ananas, de la banane ou de l'orange. Enfin, quel que soit l'aliment, il faut le mastiquer longtemps.

On constate donc que, mis à part la classification Yin et Yang, dont on a vu les limites et le peu de fondement scientifique, les règles de la macrobiotique sont assez proches du végétarisme et du fletcherisme (Fletcher est l'instigateur d'une théorie qui repose essentiellement sur la nécessité de bien mastiquer les aliments).

Exemples d'aliments Yin et Yang

Exemples d'aliments YIN et YANG
YINYANG
cruditéscéréales
aubergineail et oignon
lait de vachelait de chèvre
yaourtpiment
poissonviande de mouton
pomme de terreviande de boeuf
viande de porcpoulet
raisinpoire et pomme
 

Qui sommes nous ?

La mission de Pratique.fr : vous offrir un très large choix de fiches pratiques et d'articles destinés à répondre aux questions que vous pouvez vous poser dans votre vie quotidienne.

En savoir plus

Accès au contenu

En savoir plus sur pratique.fr