Sommeil et plantes

Le sommeil et les plantes
Le sommeil et les plantes
Pour vous aider à vous endormir, essayez d'abord les tisanes et les remèdes homéopathiques. Ils ont l'avantage d'être naturels et de ne présenter aucun risque d'accoutumance.


Quels produits peuvent vous aider ?

  • infusions : verveine, fleur d'oranger, camomille, tilleul (à petites doses, car le tilleul peut devenir un excitant si vous en consommez trop) ;
  • plantes en gélules : valériane, aubépine, escholizia ;
  • homéopathie : gelsémium, ignatia, coffea, kalium phosphoricum, agissent sur l'anxiété et peuvent aider à surmonter une insomnie ;
  • les somnifères ont des indications précises, et ils doivent être utilisés pendant un temps limité, uniquement sur prescription médicale.

Quel traitement pour quelle pathologie ?

Dans les troubles de l'endormissement, on emploie les somnifères en particulier quand l'insomnie est secondaire à des événements extérieurs récents (choc affectif, situation conflictuelle, stress).

Le traitement hypnotique doit être court (une à trois semaines) et, si l'insomnie persiste, il est préférable de s'orienter vers un traitement non médicamenteux (hygiène du sommeil, relaxation, thérapie comportementale, voire psychothérapie).

Raisons des troubles du sommeil

Les pathologies psychiatriques provoquent des troubles du sommeil très fréquents, surtout en période aiguë (dépression, accès maniaque, bouffée délirante). Ces troubles s'atténuent avec le traitement de la maladie.

Les affections médicales et chirurgicales entraînent des troubles du sommeil. Ces derniers peuvent être persistants, notamment lorsque les opérations sont douloureuses. Le traitement de l'affection est là encore préférable à des remèdes hypnotiques.

Lors de modifications des horaires de travail et de voyages transméridiens, les hypnotiques permettent d'induire le sommeil aux horaires appropriés.