Taille des arbres fruitiers

Article mis à jour le

Tailler ses arbres fruitiers
Tailler ses arbres fruitiers

N’hésitez pas à tailler votre arbre fruitier. Cette tâche, moins complexe qu’on ne le croit souvent, est nécessaire pour favoriser la fructification et la bonne santé de l’arbre. Toutefois elle obéit à des règles de base qu'il est bon de connaître.



Tailler un arbre fruitier, est-ce indispensable ?

Lorsqu’elle n’est pas pratiquée à bon escient, la taille peut avoir des conséquences fâcheuses sur le plan esthétique et peut parfois provoquer l’affaiblissement, voire le dépérissement de l’arbre.

Certains arbres fruitiers comme le cerisier ou le noyer supportent très mal la taille. De même, les arbres dits « de plein vent » ou « à haute tige » n’ont presque pas besoin de taille.

En revanche s’il s’agit d’alignements taillés en rideau ou de formes palissées (pommiers et poiriers conduits), la taille est systématique mais effectuée selon des techniques particulières (en cordon, en palmette, … ).

Lorsque les arbres menacent la sécurité des personnes (risque de chute d’une grosse branche), la taille est indispensable.

Comment tailler un arbre fruitier ?

Sélectionner les branches à tailler
Sélectionner les branches à tailler

Les jeunes arbres, fraîchement plantés, nécessitent une taille de formation pendant 4 ou 5 ans. Celle-ci est destinée à conserver au port de l’arbre une forme équilibrée. Elle consiste simplement à couper les branches mal placées, qui s’entrecroisent.

Les arbres établis, âgés de plus de 6 ou 7 ans, ne nécessitent qu’une taille d’entretien : cette taille consiste essentiellement à supprimer les branches mortes ou malades et les gourmands. Elle est destinée à favoriser la pénétration du soleil et de l’air à l’intérieur de l’arbre, donc la fructification.

Parfois, la taille consiste à couper des parties importantes de l’arbre. Cette taille radicale est souvent pratiquée sur de vieux arbres mais présente des risques pour leur santé.

Quand tailler votre arbre ?

Traditionnellement, on élague les arbres fruitiers à pépins (pommiers, poiriers) en automne et en hiver (hors période de gel), car le processus de cicatrisation peut alors s’effectuer sans risque de contamination par les micro-organismes pathogènes.

Les arbres à noyaux (pruniers, cerisiers), plus fragiles, sont taillés en août ou septembre, ce qui laisse plus de temps aux plaies de cicatriser.

Quels outils utiliser ?

L’élagage des branches se pratique à l’aide de scies « de jardinier », peu encombrantes et destinées à travailler « en tirant ».

La taille des rameaux plus légers se fait avec de puissants « sécateurs-élagueurs ».

Les outils de taille doivent être tranchants (pour obtenir une coupe nette) et très propres (pour éviter les contaminations).

Précautions à prendre

Précautions à prendre pour la taille des arbres
Précautions à prendre pour la taille des arbres

La taille s’effectue toujours juste au-dessus d’une branche latérale pouvant servir de tire-sève. Les coupes obliques sont préférables aux coupes perpendiculaires à l’axe de la branche.

Les plaies de taille importantes sont des portes d’entrée pour les micro-organismes pathogènes, notamment les champignons responsables des pourritures. Il est donc nécessaire de désinfecter les lames des outils de coupe à l'alcool. De plus les plaies doivent être immédiatement protégées en les enduisant de goudron de Norvège ou d’un mastic à greffer qui leur permettra de cicatriser.

Pour tailler en hauteur

Les travaux sur les grands arbres se font souvent en hauteur et présentent des dangers en raison des risques de chute. Vous pouvez intervenir vous-même en prenant toutes les mesures de sécurité requises en utilisant une échelle double, un harnais de sécurité et une corde ou faire réaliser ces travaux par un professionnel.