Chaleur : climatiseurs et ventilateurs sont-ils vraiment efficaces ?

Article mis à jour le 

Pour supporter la chaleur de l’été, qui semble bien partie pour durer, rien de tel qu’une brise légère et fraîche. Oui mais, si l’air de l’extérieur peut aérer une pièce, il est bien souvent chaud lorsque le soleil est à son apogée. Il faut donc parfois faire le choix d’un climatiseur ou d’un ventilateur. Encore faut-il en faire bon usage pour être sûr de rester au frais…

Bien qu’il ne soit pas écologique d’opter pour un climatiseur tant il nécessite d’électricité, optez pour ceux de "classe énergétique A", certifiés pour en consommer très peu. Le prix d’un climatiseur varie selon son type : un climatiseur monobloc (pour une seule pièce) est estimé entre 200 et 800 euros. En revanche, plus cher, le modèle split et multi-split (pour plus d’une pièce) va de 1 500 à 10 000 euros.

Climatiseur : bien régler la température

D’une part, évitez les erreurs de débutant en consommant inutilement de l’énergie :  l'appareil déshumidifie l'air en priorité afin de le rafraîrchir, éviter de le mettre proche d'une source d'eau. Enfin, lorsqu’il est en marche, n’ouvrez pas vos fenêtres.

Il faut savoir que la différence entre la température ambiante et extérieure joue un rôle sur la consommation du climatiseur. Plus l’écart est grand, plus il fonctionnera. En conséquence : il faut donc limiter cet écart à 7°C en réglant convenablement votre appareil.

Pour information, la température ambiante en cas de forte chaleur ne doit pas être fixée à moins de 25 - 26 degrés. Si l’écart devient trop grand, d’une part l’appareil consommera plus d’énergie, de l’autre, cela peut provoquer des problèmes de santé pour les personnes fragiles. Enfin, en plus de la température, vérifiez le degré d’humidité de l’air ambiant sur votre climatiseur : il doit être compris entre 40 et 60 %, afin que l’air respiré ne soit ni trop humide ni trop sec.

Il n’est pas nécessaire d’allumer sa climatisation en permanence. Eteignez là lorsque vous quittez une pièce, et, faites-en sorte de ne pas en faire usage pendant la nuit : allumez la plutôt avant de dormir, afin que la pièce soit rafraîchie pour l’heure du coucher.

Bien entretenir son climatiseur

Le filtre à air du climatiseur doit être nettoyé tous les 15 jours lorsqu’il est utilisé régulièrement – comme en période de forte chaleur– ou une à deux fois par an lorsque l’usage est moins régulier. Un filtre propre limite votre consommation d’énergie et vous garantie une meilleure efficacité. Quant au bac à condensats, il doit lui aussi être régulièrement vidé de son eau. Enfin, il est conseillé de faire réviser votre système par un professionnel au moins une fois par an.

En circuit fermé, le climatiseur individuel ne renouvelle pas l’air. Il faut donc aérer les pièces lorsqu’il n’est pas en marche, de préférence quelques heures au moment le plus frais de la journée.

Le ventilateur et la sensation de fraîcheur

S’il est moins cher (entre 20 et 350 euros en moyenne), le ventilateur, à l’inverse d’un climatiseur, ne diminue pas la chaleur d’une pièce : il permet seulement une sensation de fraîcheur grâce à la brise qu’il génère. Qu’il soit disposé au plafond, en colonne ou sur pied, il faut bien réfléchir à comment il va s’aménager au sein d’une pièce.

Évitez de le placer de façon ininterrompue devant une personne au risque d’attraper un mal de gorge. Disposez le plutôt en hauteur, et sachez que plus le diamètre du ventilateur est grand plus l’efficacité à générer de l'air sera importante.

Notez cependant que le ventilateur a ses limites : lorsqu’il fait vraiment trop chaud, l’air brassé sera uniquement chaud. Pour être sûr de bénéficier une sensation de fraîcheur, il est conseillé de placer une bouteille d’eau congelée devant l’appareil.

Sources : ConsoGlobe ; Confort-sauter