Free, Bouygues et Orange généralisent les appels sans surcoût depuis l'étranger

Article mis à jour le 

À l'instar de Free mobile, Orange et désormais Bouygues vont laisser la possibilité à leurs abonnés d'appeler depuis l'étranger sans surcoût.

Ça y est, les opérateurs français lâchent un peu de leste au "roaming", ce fameux accord d'itinérance qui débouchait jusqu'à présent, dans le cas d'appels passés à l'étranger, sur des coûts pour le moins prohibitifs. Il faut dire que depuis le 1er juillet 2013, la Commission européenne a imposé aux opérateurs des tarifs nettement plus légers. À tel point que les abus à ce niveau semblent sur le point de disparaître.

Outre l'impulsion de la Commission, c'est l'opérateur Free Mobile qui avait été le premier, dès avril 2013, à proposer à ses abonnés d'utiliser SMS, appels et data depuis le Portugal sans surcoût. Depuis début janvier, ce dernier offre par ailleurs un service identique depuis la Guyane et les Antilles, où les prix pratiqués ne sont pas alignés sur ceux de la métropole. Et depuis quelques jours, l'Italie est venue s'ajouter au duo.

Orange en passe de faire de même

Une stratégie qui n'a pas manqué de faire monter au créneau Orange, dont le patron Stéphane Richard a évoqué un service similaire il y a quelques jours. L'opérateur va en effet proposé à ses abonnés d'appeler sans surcoût depuis la Pologne, la Belgique, la Roumanie, le Luxembourg, la Slovaquie et l'Espagne, soit les pays dans lesquels Orange est déjà installé. Néanmoins, le PDG de l'opérateur n'a pas précisé de date pour cette nouvelle offre, ni si elle serait de mise pour la totalité des forfaits et autres offres low cost de Sosh.

Bouygues inclut à son tour les communications depuis l'Europe et les DOM

En définitive, afin de bénéficier de l'offre roaming la plus étendue, c'est chez Bouygues qu'il faudra toquer. L'opérateur vient en effet d'ajouter mardi là ses forfaits Sensation (à partir de 24,99 euros) les appels, SMS et données depuis la totalité des départements d'Outre-mer et des pays de l'Union européenne.

Reste toutefois que ces communications seront limitées : d'une part, le data sera plafonné à 3Go et les consommateurs ne pourront utiliser le service que durant 35 jours par an maximum, 4G comprise.

Sources : Orange, Bouygues, Freenews