High-Tech : le prochain iPhone ne coûterait que 100 dollars

Article mis à jour le 

Un iPhone à moins de 100 euros, avec une armature en couleur et, bien sûr, neuf et tournant sur le dernier iOS, ça vous tente ? Si une telle déclaration peut de prime abord paraître douteuse, Apple semblerait pourtant bel et bien disposé à se racheter une conduite. D'après les dernières rumeurs, le prochain iPhone ne dépasserait en effet pas la barre des 100 euros.

Déjà surnommé par la presse le "low cost", ce nouvel iPhone devrait initier l'ouverture d'Apple à un plus large public. Pour l'occasion, la coque du célèbre smartphone pourrait se parer de multiples couleurs.

Que cache un si petit prix ?

Selon le site asiatique Weiphone, qui a vendu la mèche, cette version pourrait bien s'inspirer du design de l'iOS 7 et reprendre des composants présents dans l'iPhone 5. Autrement dit, il ne sera pas aussi performant que le dernier, mais amplement suffisant pour celui qui cherche un bon smartphone pour un prix plus que raisonnable. De plus, l'interface comme le design l'ancrera dans son temps et lui permettra de faire tourner la plupart des nouvelles applications, bien qu'il ne dispose pas des éléments dernier cri.

Sur l'aspect physique, quelques différences. Tout d'abord, les dimensions et le poids lui seront propres : avec ses 130 grammes et ses 7,9 mm d'épaisseur, il sera plus lourd et plus épais que l'iPhone 5.

Enfin, dernière distinction notoire : le géant à la pomme croquée, célèbre pour son design innovant reconnaissable entre mille, a décidé de changer ses habitudes en termes de couleurs. Ainsi, la firme de Cupertino remet en question le binôme noir-blanc pour différencier son modèle low cost des autres. Afin d'éviter de tromper l'acheteur, celui-ci sera disponible en six couleurs différentes, à l'exception du blanc et du noir.

Apple remet en question le binôme noir-blanc

Pourquoi un si petit prix ?

Si Apple s'est lancé dans ce modèle, c'est dans un but économique et non par bonté de cœur : contrer Samsung en Inde et en Chine, qui gagne de plus en plus de terrain sur le marché des smartphones.

Les développeurs travaillent donc sur une machine qui ne couterait que 100 dollars, pour qu'elle puisse être accessible à davantage d'acheteurs, d'après les différentes rumeurs qui circulent depuis quelques mois. Un prix dérisoire quand on sait qu'un smartphone bas de gamme coûte désormais au moins 200 euros si l'on veut que les applications puissent tourner dessus et qu'il ne soit pas hors-service dès la première mise à jour.

Une stratégie inédite pour Apple, qui a toujours placé ses produits en gamme de luxe, n'hésitant pas à gonfler les prix pour conserver son image. D'après T. H. Tung, nouveau partenaire d'Apple, le prix sera d'ailleurs un peu plus élevé en Europe (on estime désormais qu'il sera vendu entre 200 et 300 euros). Un prix néanmoins relativement bas pour un produit aussi évolué et d'une telle facture.

A priori, la commercialisation devrait démarrer en août, mais il est plus vraisemblable qu'il débarque en France vers septembre au plus tôt. 

Sources : Reuters ; ZTNet