Logement : l’État se porte désormais garant pour tous les étudiants

Article mis à jour le 

Lundi, la secrétaire d’État à l’Enseignement supérieur Geneviève Fioraso, a indiqué que l’ensemble des étudiants pourraient dorénavant profiter d’une caution locative garantie par l’État. Un dispositif prévu pour permettre aux jeunes d’accéder plus facilement au logement.

Considérant que la difficulté d’accès au logement ne doit pas freiner la poursuite d’études et la réussite des étudiants, la secrétaire d’État à l’Enseignement supérieur Geneviève Fioraso, a évoqué lundi la mise en place d’un système de caution locative réservé aux étudiants. Surnommé la "CLé", ce dernier est à l’image d’un dispositif appliqué en Aquitaine depuis 2006 et expérimenté en Île-de-France, Nord-Pas de Calais, Rhône-Alpes et Provence-Alpes-Côte d’Azur durant l’année universitaire 2013-2014.

La "CLé", c’est quoi exactement ?

Ce nouveau système de caution locative étudiante va permettre aux étudiants âgés de moins de 28 ans de profiter d’une garantie de l’État. En d’autres termes, les étudiants concernés n’ont pas besoin de payer la caution. Et dans le cas d’impayés, le propriétaire de l’appartement a l’assurance de bénéficier d’un dédommagement par un Fonds de garantie.

Y a-t-il des conditions pour en profiter ?

Ce dispositif est de mise pour l’ensemble des étudiants ne possédant pas de garants, et ce quels que soient leurs revenus, leur situation familiale ou leur nationalité, comme l’a mis en évidence lundi Geneviève Fioraso.

Quid des conditions d’octroi ?

Pour se voir octroyer la "CLé", il est indispensable que le loyer ne dépasse pas 500 euros pour une personne seule en province, 600 euros en Île-de-France et 700 euros à Paris. Un plafond relevé de 60 % pour les couples, selon le ministère de l’Enseignement supérieur.

Comment est financée la "CLé" ?

Les étudiants bénéficiaires devront s’acquitter d’une cotisation représentant 1,5 % du loyer, en contrepartie de cette caution. Côté financement, la "CLé" dépend de l’État et la Caisse des dépôts, qui allouent 600 000 euros, et des régions partenaires, qui dépensent 100 000 euros.

Comment profiter de ce nouveau dispositif ?

En pratique, il faut se tourner vers le Centre national des œuvres universitaires et scolaires (Cnous). Comme l’a annoncé Geneviève Fioraso au Parisien, ce dernier a créé une procédure simple et rapide afin de ne pas manquer la location. À noter que la démarche à suivre pour en profiter est détaillée à cette adresse. Geneviève Fioraso devrait en dire davantage ce lundi à l’occasion de l’inauguration du Forum du logement étudiant, cet après-midi au Crous de Paris.

Sources : liberation, franceinter, lesechos