Mesurez la qualité de service de votre FAI grâce à Google

Article mis à jour le 

En 2009, Google a lancé Measurement Lab (M-Lab), une plateforme capable d'analyser la qualité du réseau des fournisseurs d'accès à internet (FAI) répartis à travers le monde. Chose que l'on ignorait jusqu'à présent : un développeur repéré par le site internet Numerama a découvert que les données du programme étaient en libre accès, permettant ainsi à tout un chacun de comparer les statistiques des FAI français.

Inauguré en 2009 par Google avec la New America Foundation et le PlanetLab Consortium, Measurement Lab (M-Lab) est un outil permettant de mesurer la qualité du réseau de n'importe quel fournisseur d'accès à internet (FAI). En contribuant à la transparence Internet, le dispositif a pour ambition d'une part de faire avancer la recherche sur les réseaux Internet, de l'autre de fournir au public des informations pertinentes sur leur connexion. À noter qu'il est possible à chacun de tester sa connexion Internet à tout moment via ce service.

Free, le mauvais élève du réseau

À la lumière des mesures effectuées grâce au M-Lab, Free apparaît sans surprise comme le plus mauvais élève en ce qui concerne la fourniture d'accès à internet. Pour autant, ces mauvais résultats ne semblent cependant pas relatifs – comme l'indique Numerama – aux problèmes de bridage supposés entre Free et Google. Ainsi, lorsque l'on compare les graphiques des cinq principaux fournisseurs d'accès à internet hexagonaux (Orange, Free, Bouygues Télécom, SFR et Numericable), la grande majorité d'entre eux sont nettement défavorables à Free. Un phénomène qui semble s'être aggravé depuis l'été 2012.

En s'appuyant sur le graphique, qui correspond à la vitesse moyenne de téléchargement, on observe en effet que la bande passante descendante de Free atteint seulement 1,65 Mbps, sur un échantillon de 33 061 abonnés. À titre de comparaison, la mesure effectuée en janvier atteint 6,65 Mbps pour Bouygues, 4,84 Mbps pour Orange et 4,4 Mbps pour SFR. Numericable survole pour sa part ses concurrents, grâce notamment à sa technologie native profitant d'une meilleure bande passante que l'ADSL, avec 15,37 Mbps.

La donne change concernant l'upload

S'agissant de l'upload – entendre : le transfert de données de votre ordinateur vers un serveur –, Free réalise une bien meilleure performance puisque l'opérateur se classe en deuxième position, talonnant Numericable. Ainsi, Free obtient une vitesse très stable aux alentours de 0,68 Mbps, contre 0,83 Mbps pour Numericable. Et le bon dernier de l'upload n'est autre que SFR, avec une vitesse de 0,57 Mbps.

Enfin, s'agissant de la congestion du réseau, les mesures effectuées par le M-Lab montrent qu'Orange et Free ont été systématiquement bridés. À l'inverse, ce phénomène de congestion n'a été ressenti qu'entre 10 % et 20 % du temps pour Bouygues, SFR et Numericable.

Pour mener à bien ces tests, les mesures du M-Lab ont été réalisées sur une base de 33 061 abonnés Free, 29 592 abonnés Orange, 11 635 abonnés SFR, 5 229 abonnés Numéricable et 4 719 abonnés Bouygues Télécom.

Utiliser l'outil du M-Lab