Pour mieux anticiper les tempêtes, Météo-France lance un supercalculateur

Article mis à jour le 

Météo-France vient de mettre en place un nouveau supercalculateur à Toulouse. Au programme : des prévisions météo désormais affinées au kilomètre près et mises à jour toutes les heures. Objectif : prévoir la météo pour quatre jours au lieu de trois.

Comme l'a indiqué mardi à la presse le directeur de la prévision de Météo-France, Jean-Marie Carrière, l'organisme français de météorologie gagne en moyenne un jour de prévision tous les dix ans. Ainsi, le nouveau calculateur devrait prochainement permettre la prévision à quatre jours contre trois actuellement, mais également une meilleure anticipation des phénomènes dangereux (orages, inondations soudaines, etc.).

Des prévisions actualisées jusqu'à 8 fois par jour

À l'heure actuelle, les prévisions sont calculées quatre fois par jour. Mais elles pourraient bientôt passer à huit à l'horizon 2016. Une avancée qui devrait permettre de mieux cerner les phénomènes évoluant rapidement (tempêtes, etc.), et ainsi de fournir des informations plus précises aux pouvoir public gérant les secours.

Au-delà d'un maillage plus serré, le point de calcul sera effectué tous les 1,3 km au lieu de 2,5 aujourd'hui. Mais ce n'est pas tout : Météo-France va expérimenter des "zooms de prévision" à 500 mètres près sur Paris et l'aéroport Charles de Gaulle, notamment. À noter que le supercalculateur sera à même de prévoir l'emplacement des nappes de brouillard sur une piste spécifique.

Toutefois, la prévision à l'heure près des mini-tornades, qui détruisent parfois un village sur plusieurs centaines de mètres, ne sera pas encore d'actualité. Même si le risque de ce type de phénomène sera néanmoins indiqué à l'échelle d'un département.

L'un des plus importants supercalculateurs au monde

La puissance hors du commun du système, répartie dans pas moins de 25 armoires de calcul, atteint un "pétaflops", autrement dit un million de milliards d'opérations par seconde. Ce qui en fait le 61ème supercalculateur le plus évolué au monde. Météo-France n'est pas propriétaire de la machine, qui lui coûtera 30,5 millions d'euros sur 5 ans.

Sources : journaldugeek, ouest-france