Skier en mai dans les Alpes, c'est possible

Article mis à jour le 

À l'approche des ponts de mai et alors que les vacances de printemps suivent leur cours pour une bonne partie des Français, la perspective d'un séjour – long ou court – au ski peut s'avérer une idée judicieuse compte tenu de la météo. Problème : la grande majorité des stations de ski françaises vient à peine de fermer ses portes dimanche 28 avril. Pas de panique toutefois, car quelques domaines dans les Alpes profitant d'un enneigement optimal resteront ouverts jusqu'au 12 mai…

Faire du ski en mai, un rêve impossible ? Certainement pas : pas moins de trois mètres de neige couronnent encore le haut du glacier de la Grande Motte (Tignes) et la station Tignes le Lac en elle-même bénéficie d'1,20 mètre de neige. Pour les spécialistes, il faut remonter aux années 1960 pour retrouver un tel enneigement. Ainsi, pas moins de 8 mètres de neige – contre 4,50 mètres en 2011 et 2012 – ont été enregistrés en cumulé en 2013. Et des chutes de neige sont encore prévues dans les jours prochains.

Tandis que la plupart des stations de ski françaises ont fermé l'accès au public dimanche 28 avril, cinq stations continuent à faire de la résistance, et ce jusqu'à la fin des congés scolaires de la zone C : Tignes, Val Thorens (Savoie) et les Grands-Montets jusqu'au 12 mai, Val d'Isère (Savoie) sans oublier le domaine hors piste de La Grave (Hautes-Alpes) jusqu'au premier dimanche de mai. Une bonne initiative au regard des températures en hausse et de la neige, facile à skier.

Les habitués des basses températures devront toutefois aborder les pistes différemment, où la neige est beaucoup plus souple que d'habitude. Pour cette raison, les spécialistes s'accordent à dire qu'il est préférable de skier les pistes exposées au sud le matin et inversement l'après-midi. De quoi s'assurer un confort de glisse optimal. À noter qu'à partir de 2 700 m, la texture du manteau neigeux est largement comparable à celle rencontrée en janvier-février.

Quoiqu'il en soit, partir au ski à cette période est une bonne idée : les prix sont avantageux et l'affluence touristique reste très limitée. Enfin, les amateurs de free style pourront s'en donner à cœur joie, la neige molle leur permettant d'amortir leurs sauts beaucoup plus aisément qu'en hiver…

Sources : Val Thorens United, Snow Report, météo des neiges, Le Monde