Vacances : les Français champions du monde

Article mis à jour le 

Qu'importent la crise et leur pouvoir d'achat en berne, les Français sont toujours les champions du monde des vacances, qu'il s'agisse du nombre de congés payés ou de jours posés. D'après une étude rendue publique par Expedia-Harris Interactive, ces derniers seraient d'ailleurs très proches des Brésiliens en termes de comportements et de goûts.

Bien que les Français ne semblent a priori pas partagés beaucoup de points communs avec leurs pairs adeptes de la chirurgie esthétique outre atlantique, la réalité serait tout autre sur le papier. Dans l'Hexagone, 25 % des Français bénéficient de plus de 30 jours de vacances chaque année, un record que seuls les Espagnols, les Allemands et les Brésiliens parviennent à égaler. En Europe, pourtant, la moyenne ne dépasse pas les 26 jours de vacances par an et le nombre tombe même à 15 jours à l'échelle mondiale.

Selon l'étude Expedia Harris-Interactive, les Français sont par ailleurs 60 % à indiquer ne jamais avoir repoussé ou annulé des vacances pour des raisons professionnelles. À l'inverse, les Coréens du Sud et les Taïwanais sont respectivement 67 % et 72 % à ne pas hésiter à le faire. De plus, 72 % des Français comptent cette année partir en vacances autant que par le passé, voire plus pour 10 % d'entre eux. 11 % seulement prévoiraient ainsi de réduire leur budget vacances et de partir moins.

Des vacances romantiques à la plage en été

Les Français sont 75 % à considérer l'été comme la saison la plus propice aux vacances (12 % pour le printemps). De fait, la plage est d'ailleurs leur occupation préférée (à 41 %), devant le sport. Dans le classement mondial des vacances les plus sportives, l'Hexagone se place en quatrième position, au même titre que l'Allemagne et le Brésil. Sur le podium : Taïwan, suivi par l'Espagne et le Danemark (2ème place) et enfin l'Argentine (3ème position). Troisième passe-temps préféré des Français, le séjour romantique (à 14 %). Un côté fleur bleu qui mérite toutefois d'être nuancé au regard des moyennes européennes (16 %) et mondiale (19 %).

Le travail en vacances ?

Tandis que les européens ne sont que 30 % à déclarer consulter leurs mails professionnels pendant leurs vacances, les Français seraient quant à eux 53 % (contre 42 % à l'échelle mondiale). Étonnamment, ce sont les ressortissants des pays du nord de l'Europe – états les mieux lotis économiquement – qui parviennent le plus à faire abstraction de la pression du travail durant les vacances. En somme, les Français – amoureux de l'été, des vacances et ne réussissant pas à se déconnecter du monde professionnel – sont très proches des Brésiliens.

L'enquête – effectuée auprès de 8 867 personnes réparties sur l'ensemble des continents – révèle par ailleurs que les japonais seraient près de 25 % à ne jamais prendre de vacances.