Asters : des fleurs pour l'automne

Asters : des fleurs pour l'automne
Asters : des fleurs pour l'automne
Les asters sont incontestablement les stars de l'automne. A la fin de l'été, lorsque la plupart des autres fleurs du jardin sont passées, leurs étoiles multicolores fleurissent richement bordures, massifs et rocaille jusqu'aux gelées.


Asters : description et variétés

Les asters sont des vivaces de la famille de Astéracées formant des touffes abondantes de petites marguerites colorées qui se renouvellent sans arrêt de la fin août à début décembre. Les deux principaux types d'asters d'automne sont des hybrides issus des espèces Aster novae-angliae et Aster novi-belgii.

Les premiers sont de grandes fleurs de 1 à 2 m de hauteur, les seconds sont plus courts (45 cm à 1,20 m) et servent à égayer les bordures. Les variétés offrent une multitude de coloris vifs ou pastel : blanc, rose, bleu et mauve, violet, rouge, pourpre, bleu pâle ou lavande.

Où planter des asters

Aster novi-belgii 'Rosenwitchel'
Aster novi-belgii 'Rosenwitchel'
Les asters d'automne, extrêmement florifères, servent idéalement de décor d'arrière-saison. Les variétés de petite taille s'installent le plus souvent en bordure ou en rocaille, celles de grande taille en massifs de vivaces à l'arrière-plan. Toutes fleurissent généralement dans des tons vifs : il est préférable de les planter en groupes de même couleur et d'alterner les variétés de place en place pour enrichir le décor.

Ces fleurs font également un excellent contraste avec les couleurs chaudes des chrysanthèmes d'automne et d'autres vivaces comme les rudbeckias, les anémones du Japon, les hélianthes.

Les asters sont très utilisés en fleurs coupées, les variétés naines comme les grandes.

Culture des asters

Extrêmement rustiques et robustes, les asters préfèrent un emplacement en plein soleil. Ils s'accommodent de tous les sols mais sont à leur meilleure forme dans un sol léger et riche, auquel aura été ajouté du compost bien décomposé. Les zones humides sont à éviter, car l'humidité stagnante peut faire pourrir les racines. En été en revanche, il est nécessaire de bien les arroser.

Les asters se plantent à l'automne. Si vous les achetez en godets, trempez préalablement la motte, creusez un trou pour chaque pied, versez au fond un peu de compost bien décomposé, insérez le plant puis tassez et arrosez. En massif ou en bordure, plantez-les en groupes en respectant une distance de 30 cm (4 ou 5 pieds au mètre carré) pour les petits asters, et jusqu'à 70 cm (3 pieds au mètre carré) pour les grands.

Multiplication des asters

Les asters poussent de façon exubérante. Pour limiter leur expansion, il est recommandé de diviser la touffe des plantes tous les deux ou trois ans. Cette opération doit être réalisée au printemps afin de s'assurer que les jeunes plants auront suffisamment de temps pour s'installer et fleurir à l'automne. Éliminez le centre de la plante et replantez les jeunes pousses en bonne santé prélevées sur les côtés extérieurs de la motte.

Entretien

Aster novae angliae 'Rubinschatz'.
Aster novae angliae 'Rubinschatz'.
Coupez les tiges des fleurs fanées, afin de favoriser l'apparition de nouvelles pousses.
Vous pouvez aussi pincer les extrémités des tiges lorsque les plantes ont environ 15 cm de haut. Ne pincez pas les plantes après le milieu de l'été, sinon ils n'auront pas le temps de croître pour fleurir avant l'arrivée des premiers gels.

Les plus grands asters deviennent trop lourds quand ils commencent à fleurir : tuteurez-les pour les empêcher de casser sous leur propre poids.

Certaines variétés (Aster novi-belgii surtout) peuvent présenter des attaques d'oïdium, qui se manifeste par un feutrage blanchâtre sur le feuillage : traitez alors préventivement l'année suivante, en mai, à l'aide d'un fongicide cuprique (bouillie bordelaise).

Cet article a recueilli 3 avis. 100% des utilisateurs ont trouvé cet article "pratique".