Comment annoncer sa démission

Par : Caroline Boithiot - Dernière modification : 11 septembre 2012 - fiche pratique
A+ A- |
  • Imprimer cet article
  • |
  • Envoyer à un ami
comment annoncer demission

L'annonce d'une démission doit respecter quelques règles administratives, mais aussi quelques règles de bon sens.

La démission de son entreprise marque toujours un tournant. La première étape est tout de même de l’annoncer en tenant compte de la dimension humaine et des obligations légales.


Tenir compte de la dimension humaine

Avant de s’attaquer au côté administratif de la démission, il faut privilégier l’aspect humain de cette démarche. Le mieux est d’annoncer d’abord sa démission oralement en respectant les règles suivantes :

  • informer l’employeur en premier lieu, puis ses collègues, sans toutefois faire trop de publicité autour de son départ ;
  • bien choisir ses mots lors de l’annonce de sa démission à son employeur. Faire preuve de délicatesse et de diplomatie ;
  • annoncer sa démission uniquement quand la certitude de vouloir quitter son poste est bien ancrée et bien réfléchie.

 

Durant la période séparant l’annonce de la démission et le départ effectif du salarié, celui-ci reste un collaborateur :
  • en étant professionnel jusqu’à son départ ;
  • en restant calme et dépourvu d’agressivité s’il y a avec son employeur un entretien de départ.

 

Pour achever sa collaboration dans un bon climat, le collaborateur peut offrir un pot de départ à son employeur et à ses collègues de travail.

 
Il est nécessaire d'appliquer quelques principes humains très importants en prévision de son départ, et ce dans la mesure où ils préparent l’avenir du salarié qui démissionne. Ainsi :
  • quitter son employeur en bons termes est important pour sa future carrière ;
  • en laissant un bon souvenir à ses collaborateurs, le salarié maintient un réseau de connaissances à ne pas négliger, là encore dans le cadre d’un futur emploi.

Annoncer sa démission : le cadre légal

Aucune disposition législative n’oblige le salarié à notifier sa démission par écrit. Cependant, seule une lettre recommandée avec accusé de réception ou remise en mains propres contre décharge offre une couverture contre d'éventuelles contestations. Certaines conventions collectives prévoient une clause sur la démission à laquelle le salarié doit se reporter

Les salariés en C.D.D. ne peuvent pas démissionner, sauf s’ils justifient une embauche en C.D.I. On parle alors de rupture anticipée de C.D.D.
 
Dans la fonction publique, la démission doit être notifiée par écrit et envoyée en recommandé avec accusé de réception. La durée de préavis est variable. La démission n’est effective que lorsqu’elle est acceptée par l’administration.
 
Le salarié doit respecter une période de préavis entre le moment de l’annonce de sa démission et le départ effectif de son poste. Sa durée peut être établie :
  • par convention collective ou accord collectif ;
  • par la loi, pour certaines professions ;
  • par le droit local, comme en Alsace-Moselle ;
  • par le contrat de travail.
C’est la date de réception du courrier qui marque le début légal de la période de préavis.
 
Dans seulement deux cas l’annonce de la démission n’est pas accompagnée d’un préavis :
  • démission pendant la grossesse ;
  • démission pour élever un enfant.
Il suffit d’annoncer sa démission par écrit et l’envoyer à son employeur par lettre recommandée avec accusé de réception.

  • N'utilisez pas vos congés payés pour réduire votre préavis : ils vous seront payés au moment effectif du départ.


 

Qui sommes nous ?

La mission de Pratique.fr : vous offrir un très large choix de fiches pratiques et d'articles destinés à répondre aux questions que vous pouvez vous poser dans votre vie quotidienne.

En savoir plus

Accès au contenu

En savoir plus sur pratique.fr