Comment trouver un logement à louer ?

Comment trouver un logement ?
Comment trouver un logement ?
Si vous décidez de chercher par vous-même, vous allez devoir éplucher les petites annonces, prendre votre téléphone et poser les bonnes questions. Sinon, vous pouvez choisir de passer par un professionnel.


Décrypter les petites annonces

Manque de place oblige, les petites annonces fourmillent d'abréviations pas toujours évidentes à déchiffrer. En voici quelques-unes :

  • Asc. = l'immeuble est équipé d'un ascenseur,
  • Balc. = l'appartement est pourvu d'un balcon (sa surface n'est pas prise en compte dans le calcul de la superficie de l'appartement),
  • CC = charges comprises,
  • F1/F2 = le chiffre correspond au nombre de pièces du logement, exception faite de la salle de bains et de la cuisine,
  • Pkg = parking,
  • Rdc = l'appartement se situe au rez-de-chaussée,
  • Sdb = le logement est équipé d'une salle de bain (donc d'une baignoire),
  • Sde = le logement est équipé d'une salle d'eau, (donc seulement d'une douche),
  • TBE = très bon état,
  • BEG = bon état général,
  • Cuis. US = cuisine ouverte sur le séjour (cuisine américaine).

Quelle est la différence entre une cuisine dite « aménagée » et une cuisine dite « équipée » ?

Une cuisine aménagée comporte des meubles de cuisine ainsi que les branchements nécessaires (électricité et/ou gaz, eau),

Une cuisine équipée comprend en plus des appareils électroménagers (réfrigérateur, cuisinière ou plaques de cuisson et four).

Poser les bonnes questions

Pour éviter de vous déplacer pour rien, n'hésitez pas à poser au propriétaire des questions sur le logement et son environnement, notamment :

  • "appartement, 2 pièces" : quelle surface cela représente, 30 ou 50 m² (en loi Carrez) ?
  • l'appartement est-il bien insonorisé ? Y a-t-il un double vitrage ?
  • quelle est l'orientation du logement par rapport au soleil ? Est-il bien éclairé naturellement ?
  • "piscine" : est-elle privée ou commune à toutes les personnes de l'immeuble ?
  • "très belle vue" : sur quoi ?
  • les WC sont-ils séparés de la salle de bain ?
  • à combien s'élèvent les charges locatives ?
  • quel est le montant de la taxe d'habitation ?
  • si le logement est à l'étage : y a-t-il un ascenseur ?
  • si la chaudière est individuelle : quel âge a-t-elle ? quand a-t-elle été révisée ?
  • y a-t-il un parking dans l'immeuble ? Le locataire a-t-il une place réservée ?
  • à quelle distance se trouvent les transports ? les commerces ? les écoles ?

Passer par une agence immobilière

Si vous décidez de passer par une agence immobilière, voici ce que vous devrez en attendre. Un professionnel de l'immobilier va éplucher pour vous le marché de la location en tenant compte de vos critères : quartier de prédilection, proximité des transports en commun ou parking, nombre de chambres... Ainsi, passer par une agence vous permet de gagner du temps.

L'agent immobilier vous aide également à monter votre dossier. Ses conseils peuvent s'avérer précieux, notamment si vous êtes dans une situation précaire afin de présenter les bons documents et justificatifs (par exemple, vous êtes intérimaire). De plus, pour un propriétaire, bénéficier d'un intermédiaire comme l'agent immobilier, est rassurant.

Bien sûr, ce service a un coût, mais les prix sont libres ; ceux-ci doivent être clairement affichés sur la vitrine et dans les locaux de l'agence (TTC) :

- intervention avant le 15 septembre 2014 : la rémunération de l'agent immobilier dans le cadre de la mise en location d'un logement est partagée pour moitié entre le bailleur et le locataire (en cas de frais de rédaction de bail),

- intervention depuis le 15 septembre 2014 : l'intervention d'un agent immobilier peut être facturée au locataire pour certaines interventions uniquement : visite, constitution du dossier, rédaction du bail. Le tarif applicable au locataire ne peut dépasser à la fois le montant facturé au bailleur et un plafond réglementaire de prix TTC par m2 de surface habitable (qui varie en fonction de la zone géographique :  très tendue (arrêté du 1er août 2014) 12 € TTC par m2 de surface habitable, tendue (décret du 10 mai 2013) 10 €, reste du territoire 8 €).

Ces frais ne peuvent pas être appliqués lors du renouvellement du bail. Mais de nouveaux fais peuvent être facturés à l’occasion de l’augmentation d’un bail sous évalué nécessitant la rédaction d’un nouveau contrat.

Le concours un agent immobilier pour établir l'état des lieux peut être payant. Dans ce cas, les frais d'agence pour le réaliser sont partagés entre le bailleur et le locataire, ce dernier bénéficiant d’un plafonnement de frais réglementaires à hauteur de 3 € par m².

À savoir : cette réglementation s'applique à compter du 15 septembre 2014 ; les agents immobiliers sollicités avant cette date n'ont pas le droit de facturer de frais pour l'établissement de l'état des lieux.

Passer par un marchand de listes

Le marchand de listes vous fournit les adresses des logements correspondants à vos critères et disponibles à la location, ainsi que les coordonnées de leurs propriétaires.

Le marchand de listes est un agent immobilier à part entière. Il doit avoir une carte professionnelle "marchand de listes" et justifier d'une assurance de responsabilité et d'une garantie financière.

Le marchand de listes doit rédiger une convention pour formaliser son activité auprès de son client. Cette convention précise la nature de la prestation et les conditions de sa rémunération.

A la différence des autres agents immobiliers, le marchand de listes n'intervient pas dans la transaction. C'est à vous de prendre contact avec le propriétaire, de prendre les rendez-vous pour visiter les logements, de rédiger le contrat de bail, d'établir d'état des lieux.

Pour mettre fin à ces abus, la loi Alur du 27 mars 2014, avec des décrets en attente, impose désormais à ces marchands, pour inscrire un bien immobilier sur leurs listes, de disposer d’un mandat d’exclusivité de la part du propriétaire, qui s’engagera à louer uniquement à l’un des clients ayant souscrit l’une de ces listes. Cette mesure permettra donc aux aspirants locataires d’avoir l’assurance que les biens proposés ne sont pas déjà loués par d’autres agences ce qui est quand même plus sécurisant.

A noter : les marchands de listes ne peuvent recevoir aucune rémunération avant la "parfaite exécution de [leur] obligation de fournir effectivement des listes ou des fichiers, que cette exécution soit instantanée ou successive" (art. 6-II de la loi du 2 janvier 1970).

Cet article a recueilli 4 avis. 0% des utilisateurs ont trouvé cet article "pratique".