> NOS SERVICES PRATIQUES
 
 

La girafe : un coeur gros comme ça

Par : Jean-Pierre Fleury - fiche pratique
A+ A- |
  • Imprimer cet article
  • |
  • Envoyer à un ami
  • |
Mots clés : |
girafe adulte

Girafe mâle adulte

Avec un coeur de 11 kg capable d'irriguer un cerveau à trois mètres de haut, la morphologie de la girafe a inspiré la N.A.S.A pour étudier les effets de la gravité sur la circulation sanguine...


Risques de confusions :

Il n'y en a guère tellement que la nature et l'évolution les ont rendues originales !
Il n'existe que deux membres dans la famille, les girafes elles-mêmes et les okapis. Découvrez la girafe et l'okapi ainsi que l'okapi.

Description des girafes

groupe girafe
Les girafes vivent en groupe de 5 à 20 animaux

Au terme de millions d'années d'évolution, la girafe a acquis une anatomie unique lui permettant notamment de brouter la cime des arbres. Il s'agit de l'animal le plus grand en hauteur, pouvant, grâce à son cou tout en longueur, atteindre jusqu'à 5,50 m ou même 5,80 m. Cependant celui-ci ne comporte pas plus de vertèbres cervicales que celui des autres mammifères. (Elles sont au nombre de 7, de forme très allongée et pouvant atteindre 40 cm chacune).
Les pattes avant sont plus longues que les pattes arrière. La queue mesure un mètre environ et se termine par un toupet noir.

Son poids est de 950 à 1 100 kilogrammes pour les femelles et peut aller jusqu'à 1 800 kg pour les mâles. Son espérance de vie est de l'ordre de 25 ans. La tête porte deux (ou trois et même quatre chez le mâle) sortes de petites cornes recouvertes de peau d'une quinzaine de centimètres de hauteur. Comme la plupart des animaux des steppes, les girafes vivent en société, broutent ensemble parmi les autruches, les zèbres ou les antilopes.

La girafe est grégaire et la structure des groupes assez instable. Femelles, petits et mâles immatures s'associent en groupes de 5 animaux en moyenne pouvant aller jusqu'à 20. Les mâles adultes naviguent d'un groupe à l'autre pour vérifier la réceptivité des femelles. Les girafes d'un groupe agissent comme des sentinelles et alertent les autres en cas de danger. Elles communiquent également par des sons. Leurs museaux peuvent émettre de puissants souffles sonores, semblables à des ronflements. Les girafeaux ou girafons poussent de petits cris aigus.

combat girafe male
Combat entre girafes mâles

Le groupe n'a pas de chef mais il existe une hiérarchie entre adultes. En revanche, les mâles doivent montrer leur dominance pour pouvoir s'accoupler. Dès lors, les affrontements sont fréquents. Les deux rivaux se mettent face à face, entrelacent leurs cous et commencent à se balancer tout en se donnant des coups d'épaule et de flanc puis des terribles coups de tête. Il a été observé qu'un de ces coups, particulièrement violent, puisse assommer celui-là même qui les a portés.

Au-dessus du panier !

girafon bebe girafe
girafon

Grâce à son grand cou, la girafe peut brouter à des niveaux plus élevés que les autres herbivores. C'est le mammifère le plus paisible du continent africain qui vit en parfaite entente avec les autres herbivores. Les girafes n'ont guère d'ennemis à craindre. Même contre un lion, la girafe est en mesure de bien se défendre par des coups terribles de ses sabots antérieurs. Malgré ces possibilités de défense, il arrive qu'occasionnellement, des lions s'attaquent à des girafes mais il s'agit généralement d'animaux isolés ou de jeunes.

Répartition des girafes

girafe masai reticulee
Girafes réticulées (à gauche) et girafes Masaïs (à droite)

Les girafes vivent en Savane, dans les habitats semi-ouverts et riches en Acacias qui lui procurent l'essentiel de sa nourriture.
Il existe huit sous-espèces de girafes. Elles ne se distinguent que par les motifs de leur pelage car tous les autres traits sont identiques :

  • Girafe réticulée ;
  • girafe de Rothschild ;
  • girafe Masaï ;
  • girafe du Cap ;
  • girafe du Niger ;
  • girafe de Nubie ;
  • girafe de Kordofan ;
  • girafe d'Angola.

 

Chaque individu girafe possède une livrée unique mais des traits communs distinguent chacune des sous-espèces :

  • Girafe réticulée (Pelage avec des tâches régulières rousses et frangées de blanc qui donne l'aspect d'un filet) ;
  • girafe Masaï (Pelage avec des tâches irrégulières plus sombres, insérées dans un contexte blanc jaunâtre).

La girafe, experte en camouflage

pelage girafes
Robe de girafe Masaï (au-dessus) et robe de girafe réticulée (au-dessous)

Cette tenue camouflée dissimule les girafes aux yeux des prédateurs. Il est étonnant de constater comment un animal si volumineux disparait si facilement du paysage. Vous pouvez être à 50 m d'un troupeau sans en soupçonner la présence parmi les arbres de la savane.
On trouve actuellement des girafes au Botswana, Cameroun, République Centre Afrique, Tchad, Congo, Éthiopie, Kenya, Mozambique, Namibie, Niger, Somalie, Afrique du Sud, Soudan, Tanzanie, Zambie, Zimbabwe. Elle a probablement disparue en Angola, au Mali et au Niger. Elle a été réintroduite au Rwanda et Swaziland.
La population est estimée sur le continent à moins de 100 000 individus.

Régime alimentaire

girafe boire
La girafe boit en écartant les pattes

La girafe se nourrit de feuilles, de pousses et de fleurs situées dans les parties les plus hautes des arbres qu'elle est seule capable d'atteindre. Elle peut ingérer plus de 100 kg de feuillage par jour avec une forte prédilection pour l'acacia. Les acacias de la savane ont atteint des tailles leur permettant d'échapper aux zèbres et aux antilopes, leurs feuilles les plus tendres poussent entre 2 et 6 mètres, ce qui constitue pour la girafe la hauteur idéale et sa niche alimentaire.
Elle ne broute ou ne s'abreuve au sol qu'en écartant les pattes de devant ou en pliant les genoux, après avoir bien inspecté les alentours, et lève souvent la tête entre deux gorgées, bien consciente de sa posture périlleuse.
Elle complète son régime alimentaire en ingérant des sels minéraux en mangeant de la terre ou des os laissés par des charognards.
Elle a la langue la plus puissante, la plus coriace et la plus longue (55 cm) de tous les ongulés. Elle peut l'allonger pour atteindre les pousses les plus tendres entre les barrières d'épines d'acacias.
Les feuilles d'acacias sont gorgées d'eau ce qui permet à l'animal de limiter ses passages aux points d'eau. En effet, elle est particulièrement vulnérable quand elle boit. Ses longues jambes s'enfoncent dans le sol boueux ce qui limite ses mouvements. De plus, elle est obligée de s'incliner pour boire et de faire carrément le grand écart.
De ce fait, elle économise ses réserves et boit très rapidement, près de 15 litres par gorgée, souvent en présence d'une autre girafe qui assure la surveillance. Cette position tête en bas pattes avant écartées n'est pas sans inconvénient en qui concerne la pression sanguine au niveau du cerveau, celle-ci est régulée à la baisse par une série de valves cardiaques.
C'est le seul ruminant qui rumine en marchant. Elle est de ce fait en déplacement constant pour trouver sa nourriture.

Statut et conservation

La girafe est une espèce protégée dans la plupart des pays de son aire de répartition mais elle est toujours braconnée pour sa viande et sa peau. De plus, elle est menacée par la destruction de son habitat et la déforestation. C'est avec le bétail domestique qu'elle entre le plus en concurrence.

La reproduction

girafe girafon
Girafe et girafon

Il n'y a pas de saison de reproduction définie. Les mâles courtisent en permanence les femelles réceptives. La mortalité infantile est élevée chez les girafes. Cette mortalité est compensée par une grande fécondité et une croissance rapide des petits.
Dès la maturité sexuelle, 3 ans chez les femelles et 4 ans pour les mâles, une longue période de 20 ans de fertilité commence. Les femelles mettent bas en moyenne tous les 20 à 23 mois.
Les mâles se livrent à de véritables tournées d'inspection des femelles de leur territoire. Ces dernières sont en chaleur tous les 15 jours mais elles ne sont réceptives qu'une seule journée, il leur faut donc faire vite. Il semble que le seul moyen dont dispose le mâle pour s'assurer de la réceptivité d'une femelle soit de recueillir son urine dans sa bouche. Il analyse alors le liquide et sait s'il peut poursuivre sa quête.
Après une gestation de 475 jours, un seul petit de 100 kg environ est mis bas. Le petit est appelé girafeau ou girafon. Écartant les pattes arrière, la girafe accouche debout, si bien que le bébé tombe d'une hauteur de plus de 2 m et doit se retourner dans sa chute pour ne pas tomber sur la tête.
Lorsque le girafeau a 3 ou 4 semaines, sa mère a recours à une sorte de crèche. Réunis en un même endroit, les petits jouent et s'alimentent sous la surveillance d'une ou deux femelles. Le girafon grandit de 1 mètre durant la première année de sa vie. À six mois, il approche les 3 mètres et à 7 ans il aura sa taille d'adulte avec un minimum de 5 mètres.
Lorsqu'elles courent, les girafes adoptent une allure particulièrement calme. Elles ne vont ni au galop ni au trot, elles vont à l'amble (elles courent en levant alternativement les pattes situées d'un même côté du corps) Les girafes, grace à leur foulée démesurée, sont capables de courir ainsi sur de longues distances avec des pointes à 50 km/h.

Carte d’identité des girafes

Classe : Mammalia
Sous-classe : Theria
Ordre : Artiodactyla
Famille : Giraffidae
Genre: Giraffa
Espèce: Giraffa camelopardalis

 

Article réalisé par Romain Fleury, Eric Tournier et Jean-Pierre Fleury.

 

Qui sommes nous ?

La mission de Pratique.fr : vous offrir un très large choix de fiches pratiques et d'articles destinés à répondre aux questions que vous pouvez vous poser dans votre vie quotidienne.

En savoir plus

Accès au contenu

En savoir plus sur pratique.fr