Le hérisson et les hommes

Incarnerait-il aussi la gourmandise ?
Incarnerait-il aussi la gourmandise ?
On entend tout à propos du hérisson : il fait crever les vaches, sa peau soigne de la calvitie, il est invulnérable quand il se met en boule.


Etymologie : hérisson vient du latin hirsutus qui veut dire celui qui se hérisse

Le hérisson a une mauvaise réputation qui vient de loin :

  • dans les écritures, Isaïe en fait l'hôte des villes maudites ;
  • Elien prétend qu'il se pisse dessus quand on le capture pour corrompre sa chair ;
  • Grégoire prétend que c'est un hypocrite replié sur lui-même ;
  • l'église voyait en lui le symbole du mal, "Tout en lui rappelle le pêché" ;
  • les piquants sont les épines de la tentation ;
  • c'est un gourmand doublé d'un fainéant ;
  • c'est un avare qui ne partage pas les biens qu'il possède.


C'est un lubrique à cause de l'indécence de son mode de copulation. Ils font la chose en faisant comme les humains "civilisés" face à face. Il est amusant de noter que cette position a beaucoup, au début en tous cas, étonné et amusé les peuples lointains en voie d'évangélisation ; ils appelèrent ce qui était pour eux une fantaisie... la position du missionnaire.
Buffon prétend que la mère dévore ses petits.
Bien plus tard Toussenel écrit, vers 1880, dans l'Esprit des bêtes dans le chapitre les bêtes à détruire : encore une ignoble bête, une saleté, une vilenie, un emblème répulsif d'obscurant et de parasite etc.

Quelques exceptions à sa mauvaise réputation

Hérisson africain sur un bas relief égyptien
Hérisson africain sur un bas relief égyptien

En Egypte, il accompagnait les morts dans leur voyage.
Des bas-reliefs montrent des enfants de dignitaires égyptiens jouant avec un hérisson, sûrement l'ancêtre de ces petits hérissons d'Afrique qui sont maintenant nacs (Nouveaux animaux de compagnie) aux Etats-Unis.
Les romains scrutaient leur réveil le 2 février pour savoir si le printemps était arrivé et allait être clément.


 

Le hérisson a beaucoup donné à l’homme

Courtilière
Courtilière

Des hérissons étaient capturés et tenus en domesticité pour détruire les gros insectes dans les jardins en particulier les redoutables courtilières ou taupes-grillons. D'autres avaient pour charge de débarrasser les habitations de leurs souris et leurs araignées.
La peau de hérisson servait à sevrer les veaux : les éleveurs entouraient le pis de la mère avec une peau de hérisson, les veaux venaient s'y piquer le bout du nez une fois, parfois deux mais perdaient vite l'habitude de la mamelle maternelle.
Cette peau a aussi longtemps servi à carder la laine.
Au moyen âge, un bouillon de peau de hérisson faisait repousser les cheveux. A cette période il était recommandé de manger l'oeil droit d'un hérisson pour avoir, comme lui, une bonne vision nocturne.
En France, les gens du voyage le préparent encore en l'enveloppant dans une gangue d'argile qu'ils mettent à même le feu. A la fin de la cuisson les piquants se détachent avec l'argile et le repas est prêt.
Les riches espagnols consommaient du hérisson pendant le carême en prétextant que celui-ci avait une chair maigre puisqu'il se nourrissait de fourmis, d'oeufs et d'herbes.
Un cousin du hérisson, le tang, se consomme volontiers dans l'île de la Réunion. Celui-ci est déterré à l'aide de chiens au début de son hibernation. La qualité de la graisse dont il est alors alourdi en fait une viande très recherchée par les habitants des Hauts pour faire le cari-tang.

L’homme a beaucoup prêté au hérisson en particulier des sornettes et des idées reçues

Une forteresse imprenable
Une forteresse imprenable

Le hérisson fait crever les vaches par sa simple présence ! Si cela était vrai il n'y aurait plus aucune vache sur cette terre.
Les hérissons transportent des fruits sur leur dos en les retenant grâce à leurs piquants ?
Les hérissons ont une prédilection pour le fruit de la vigne. Moi aussi !
Le hérisson est plein de puces. C'est vrai !
Le hérisson est invulnérable quand il se met en boule. C'est hélas faux. En présence de l'eau ils "s'ouvrent". Cette constante expliquerait le fait que son meilleur ennemi, le renard réussisse à le rendre vulnérable en lui urinant sur la tête.

Comment et où rencontrer des hérissons ?

Pattes antérieure et postérieure de hérisson
Pattes antérieure et postérieure de hérisson

Le plus courant est d'être en présence simplement d'indices :

  • une trace marquée dans la rosée du matin ;
  • des empreintes marquées dans un substrat très meuble ;
  • des bruits de soufflet de forge au moment des amours ;
  • des crottes de forme cylindrique, longues de 3 à 5 cm. Elles sont de couleur noire et souvent rendues brillantes par les fragments d'élytres de coléoptères qu'elles contiennent.


Sur les blasons et les devises : qui s'y frotte s'y pique ; c'est la devise des ducs d'Orléans et celle de Louis XII. Il s'agissait plutôt paraît-il d'un porc-épic. Je trouve que la formule va très bien également au hérisson.

Des homonymes

Bogue de châtaigne
Bogue de châtaigne
  • Hérisson est un village de l'Allier d'environ 700 habitants qui possède une des dernières saboteries françaises.
  • Hérisson en vieux français voulait dire engrenage. En Anjou, c'est la roue d'un moulin.
  • Un hérisson est un assemblage de pointes de fer que l'on met à une grille pour empêcher les voleurs de l'escalader.
  • Le hérisson est l'enveloppe épineuse de la châtaigne, la bogue.
  • Le hérisson est l'outil avec lequel le ramoneur nettoie les cheminées.
  • Hérissonne signifie maussade, chagrine, fâcheuse. "La Madame Grignac à l'humeur hérissonne" Regnard dans la comédie du distrait.
  • Un hérisson est un personnage au caractère revêche.
  • Un hérisson est un égouttoir.
  • Un hérisson est un rouleau garni de pointes pour écraser les mottes après le labour.
  • Hérisson de mer fut longtemps le nom de l'actuel oursin.
Journal Le hérisson de Janvier 1967
Journal Le hérisson de Janvier 1967
  • Le hérisson fut un journal satyrique de même format et ayant les mêmes centres d'intérêt que le Canard Enchainé. Il était imprimé sur un papier de couleur rose, qui a paru de la libération jusqu'en 1987.


 

Et pour finir quelques lignes que j’ai écrites en compagnie de Georges Fleury dans "Histoires de Saisons" - 2007 Grasset

1/4 des populations de hérissons est victime de la circulation
1/4 des populations de hérissons est victime de la circulation

"Vous l'avez compris, j'aime bien cet animal. C'est un malin, un débrouillard qui ne demande rien à personne. Il ne demande rien mais ce n'est pas pour cela qu'il ne faut pas y faire attention. Si la nature l'a armé pour se défendre contre tout un tas de prédateurs, elle n'a pas encore eu le temps de lui apprendre à se méfier des dangers de notre monde moderne. Dont les plus sournois sont les pesticides et les automobiles, pardon les automobilistes !"


Article réalisé par Jean-Pierre Fleury.

Cet article a recueilli 7 avis. 86% des utilisateurs ont trouvé cet article "pratique".