> NOS SERVICES PRATIQUES
 
 

Ouvrir une franchise en tant qu'auto-entrepreneur

Par : Philippe Colin - Dernière modification : 10 octobre 2013 - fiche pratique
A+ A- |
  • Imprimer cet article
  • |
  • Envoyer à un ami
  • |
ouvrir franchise auto entrepreneur

Ouvrir une franchise en tant qu'auto-entrepreneur

Depuis la Loi de Modernisation de l'Economie, le statut d'auto-entrepreneur a largement simplifié les procédures de création d'une petite entreprise.


Avant de vous lancer dans une franchise en tant qu'auto-entrepreneur, analysez-en bien les contraintes.


Le statut d'auto entrepreneur est pratique pour tester un marché à moindre coût.

Il permet à ceux qui cherchent à se constituer des revenus complémentaires et de le faire dans un cadre administratif simple.


La franchise nécessite, entre autres, un apport en capital qui peut s'avérer parfois incompatible avec le statut d'auto-entrepreneur. Voici les points à vérifier.


Votre responsabilité en tant qu'auto-entrepreneur

Vous rejoignez une franchise.

Dans la plupart des cas, vous aurez besoin d'un local commercial. Votre statut d'auto-entrepreneur vous impose des contraintes en matière de bail commercial notamment au niveau du droit de renouvellement et du plafonnement des loyers lors de la révision triennale.

Assurez-vous que votre activité de franchisé n'en pâtira pas.

En effet, l'auto-entrepreneur est responsable de ses activités sur l'ensemble de son patrimoine alors que dans une entreprise classique, cette responsabilité peut être limitée.

Soyez conscient qu'en cas de faillite, par exemple, vous êtes personnellement responsable des dettes générées par votre activité d'auto-entrepreneur.

Franchise : fiscalité de l'auto-entrepreneur

L'auto-entrepreneur est taxé sur son chiffre d'affaires et non sur son bénéfice comme dans une entreprise classique.

Si la pratique est plus simple, elle ne permet pas de déduire du chiffre d'affaires les charges de fonctionnement liées à son activité (l'achat d'un ordinateur par exemple).

Tenez bien compte de cette différence majeure lorsque vous ferez votre budget prévisionnel. L'auto entrepreneur n'est pas assujetti à la TVA.

Gestion : une liberté pour l'auto-entrepreneur pas toujours compatible avec la franchise

L'auto-entrepreneur n'est pas tenu de rédiger une comptabilité détaillée de ses activités. La mesure peut faire rêver, mais peut se révéler incompatible avec les besoins du franchiseur.

Elle n'encourage pas non plus le franchisé à fonctionner dans un cadre rigoureux offrant une visibilité de l'activité à long terme.

Voyez au-delà des avantages à court terme offerts par le statut d'auto-entrepreneur. L'auto-entrepreneuriat est simple mais peut s'avérer peu adapté à vos besoins de franchisé.


 

Qui sommes nous ?

La mission de Pratique.fr : vous offrir un très large choix de fiches pratiques et d'articles destinés à répondre aux questions que vous pouvez vous poser dans votre vie quotidienne.

En savoir plus

Accès au contenu

En savoir plus sur pratique.fr