Pêche du bar en surfcasting

Pêcher le bar en surfcasting
Pêcher le bar en surfcasting
Le bar ne se recherche pas exclusivement au leurre. Ce poisson attaque également très bien les appâts naturels. Le surfcasting peut donc donner d'excellents résultats.


Quand pêcher le bar ?

Rappelons que le terme surfcasting désigne une pêche aux appâts naturels depuis le bord. Le surf-casting est une technique particulièrement efficace de nuit. Beaucoup de poissons sont mordeurs près des côtes durant la nuit.

La pêche de nuit en surfcasting est souvent très rentable
La pêche de nuit en surfcasting est souvent très rentable

C'est particulièrement vrai à la belle saison. Durant cette période, les carnassiers ne s'alimentent guère durant la journée. Mais dès le crépuscule, les touches commencent.

Veillez à protéger les bar trop jeunes lors des pêches d’hiver
Veillez à protéger les bar trop jeunes lors des pêches d’hiver

La pêche peut potentiellement se pratiquer toute l'année mais il faudra faire attention de ne pas capturer les juvéniles durant l'hiver. Les bars adultes désertent les côtes durant les mois les plus froids, il ne reste que des petits bars. Le pêcheur devra donc éviter de tuer des jeunes poissons qui ne se sont jamais reproduits. Pour ce faire, on évitera d'utiliser des petits appâts, notamment le vers de vase, si l'on pêche en surfcasting durant les mois les plus froids.

Où pêcher le bar ?

Les bars longent la côte, s'arrêtent pour manger des lançons sur les plages, vont chercher des crustacés le long des pointes rocheuses, entrent dans les estuaires... Cela veut dire que le pêcheur peut les croiser partout. Il n'y a pas de secrets, il faut essayer les postes pour connaître leur valeur.

Le montage pour le surfcasting

Ce pêcheur s'apprête à lancer sa ligne
Ce pêcheur s'apprête à lancer sa ligne

On pourra utiliser un montage classique avec trois empiles. On peut également utiliser un montage coulissant avec traînard, notamment lorsqu'on pêche avec un lançon vivant. Si l'on se focalise sur la recherche des gros bars, en utilisant des gros appâts, il ne faut pas hésiter à placer un bas de ligne en 40 centièmes sur sa ligne. Un hameçon numéro 2 sera souvent suffisant mais on peut monter au 2/0 si l'on recherche le gros spécimen avec un appât de grande taille.

Les appâts idéaux pour le surfcasting

Les vers peuvent donner de très bons résultats
Les vers peuvent donner de très bons résultats

Les annélides (sangsues, vers de terre...) sont des appâts polyvalents. L'arénicole et la néréide sont souvent très efficaces pour le bar. Cependant, les vers présentent l'inconvénient de ne pas être sélectif. On risque donc de prendre des petits bars. Il faut savoir qu'un bar se reproduit assez tardivement, à une taille d'environ 40 centimètres. Il faut donc absolument remettre les juvéniles à l'eau.

Un gros lançon vivant est excellent pour la recherche du gros bar
Un gros lançon vivant est excellent pour la recherche du gros bar

Le lançon vivant peut s'avérer redoutable. Sur les plages sableuses, en fin de baissant, les bars viennent parfois chasser les lançons. Cet appât permet donc de faire des pêches somptueuses. Un très gros lançon vivant est par ailleurs l'appât idéal pour prendre un gros bar.

Sprat, hareng et sardine sont très appréciés par le bar
Sprat, hareng et sardine sont très appréciés par le bar

Les poissons de la famille des clupéidés, comme la sardine, le sprat et le hareng sont des appâts parfaits pour le gros bar. Mais attention, ils sont fragiles, et il faudra les locher sur l'hameçon.

Un calmar entier peut décider un gros bar
Un calmar entier peut décider un gros bar

Le pêcheur pourra également placer un crabe vert ou un bouquet vivant sur sa ligne. Enfin, les céphalopodes (pieuvre, calmar, seiche...) sont également d'excellents appâts. Il faudra placer un calmar entier ou une petite seiche entière si l'on désire prendre un gros bar.

Le gros spécimen est le premier objectif du pêcheur sportif
Le gros spécimen est le premier objectif du pêcheur sportif

En pratiquant ainsi, vous capturer un jour ou l'autre le gros spécimen. Et la belle prise, c'est le premier objectif du pêcheur.

Cet article a recueilli 11 avis. 100% des utilisateurs ont trouvé cet article "pratique".

Les catégories relatives à cet article : techniques de pêche