Toilettes sèches : un système écologique et inodore

Vous pouvez utiliser des copeaux de bois
Vous pouvez utiliser des copeaux de bois
Les toilettes sèches fonctionnent sans chasse d'eau. Il en existe plusieurs types, plus ou moins écologiques selon les principes. Le système le plus recommandable demeure celui de la toilette à litière bio-maîtrisée. Il est simple à installer et à utiliser. Il vous permet de plus de produire votre propre compost.


Comment fonctionnent-elles ?

L'urine et les selles sont recueillies dans un seau contenant de la litière organique : vous pouvez utiliser des feuilles séchées et broyées, des copeaux ou de la sciure de bois.

Dégagent-ils de mauvaises odeurs ?

Pas plus qu'un W-C classique : la cellulose végétale de la litière bloque les réactions enzymatiques (minéralisation de la matière organique, production d'ammoniac), ce qui empêche la production des odeurs.

Faut-il séparer l'urine des selles ?

Non : le blocage des réactions enzymatiques, qui empêche les mauvaises odeurs, ne peut se faire qu'en milieu humide. De plus, la création d'humus par compostage n'est pas possible sans la présence des selles et de l'urine.

Comment les utiliser ?

1. Déposez au fond du seau une couche de litière ;
2. Après chaque utilisation, versez de la litière ;
3. Lorsque le seau est presque plein, vous le videz dans le carré à compost ;
4. Au mois de novembre, videz le carré à compost et laissez la matière ainsi obtenue reposer ; après une année, le compost est prêt pour être utilisé dans le jardin et le potager.

Les autres types de toilettes sèches

Il existe des systèmes avec séparation de l'urine et des selles, ventilation, évacuation, etc. Ils sont généralement coûteux à l'installation et à l'utilisation. Même si ce sytème est écologique, son impact est moindre que celui des toilettes sèches basiques.

Cet article a recueilli 3 avis. 100% des utilisateurs ont trouvé cet article "pratique".