Trek : cinq lieux de trekking inoubliables

Trekking : cinq destinations inoubliables
Trekking : cinq destinations inoubliables
Il n'est pas aisé de trouver la bonne destination de trek parmi les nombreuses offres présentes sur un marché en pleine expansion. Nous avons sélectionné cinq régions du monde aux climats et aux reliefs variés, pour leur beauté, et leur degré de difficulté modéré, ce qui en fait des zones accessibles pour tous les trekkeurs motivés.


Jordanie : un concentré d'histoire, de paysages et d'émotions

Délimitée par le Jourdain à l'Est, dont les rives forment une véritable frontière naturelle, et de larges zones désertiques à l'ouest, la Jordanie fut le carrefour des civilisations les plus illustres. Hébreux, Nabatéens, Romains, Chrétiens occidentaux, Arabes, tous les peuples ont rêvé un jour de conquérir cet espace aux paysages magnifiques, comme le désert du Wadi Rum , coincé entre deux mers (la Mer Rouge au Sud, la Mer Morte au Nord).

Pays des couleurs, avec la Mer Rouge, Pétra la Rose, Amman la Blanche et l'orange, le jaune, l'or et l'ocre du désert, la Jordanie a, dès l'origine, subi les nombreuses influences des peuples qui ont sillonné ses routes. La terre promise de Moïse (celle qu'il aperçut depuis le Mont Nébo où, dit-on, il vint mourir) essuya les affrontements entre les Arabes et les Croisés, dont les forteresses (à Al-Karak) et les châteaux escarpés (à Ajlun et Shaubak), sites de découvertes inattendues pour les trekkeurs, en sont les vestiges les plus prégnants.

Lieu incontournable, à l'architecture sublime (assyrienne, égyptienne, grecque et romaine), Pétra se trouve à l'est de Wadi Araba, qui fait partie de la grande faille, à 100 kilomètres des côtes du golf d'Aqaba. Il est sans aucun doute l'un des plus beaux sites du Proche-Orient avec ses canyons, ses falaises et ses grès colorés qui forment de magnifiques dessins.

L'exploration à pied des anciennes pistes nomades du Wadi Araba vous mène aux portes du désert arabique, au coeur du Wadi Rum, avec ses dunes dorées et ses profondes vallées de sable et de montagnes qui fascinèrent Lawrence d'Arabie...

Les treks en Jordanie ne posent pas de difficultés particulières, et sont en règle générale divisés en expédition 4x4 (assistance que vous retrouverez au campement en fin de journée), trekking, randonnée musclée et à dos de chameau . Certaines ascensions (mont Haroun) se feront avec des Bédouins et une équipe de muletiers avec lesquels vous vous éloignerez des pistes trop parcourues.

L'hébergement se fait en hôtel ou en campement Bédouin aménagé.

Il est préférable de partir accompagné d'un guide dans un trek dans le désert car les "pistes" à emprunter sont invisibles dans le sable. Par ailleurs, les prix des prestataires de services en Jordanie (guides locaux, Bédouins, assistance 4x4 et campement aménagé) connaissent actuellement une inflation, pas toujours justifiée (car parfois les services peuvent laisser à désirer). Il est donc conseillé de prendre son temps pour choisir, et de négocier le prix.

Madagascar : à la découverte de la faune et la flore

Considérée encore une comme terre naturelle, l'île de Madagascar séduit les trekkeurs par sa diversité et sa beauté. Des rizières verdoyantes des hautes terres aux lagons turquoise de la côte, de la forêt tropicale et primaire aux montagnes aux traces d'érosion éblouissantes, les sites malgaches sont très variés. Tout comme la faune et la flore, d'une richesse unique au monde. Vous ne resterez pas non plus insensible à la gentillesse des malgaches, très hospitaliers, qui réservent un accueil très chaleureux aux visiteurs.

Le parc de Marojejy, au nord-est de l'île, est l'un des plus beaux de Madagascar. Au sud, le cap Masoala, péninsule très enclavée, est un lieu très apprécié des trekkeurs. Le trek dans la jungle malgache est fait d'itinéraires qui alternent entre randonnées en forêt et en bord de mer.

Lémurien ©Photocompetition.ch
Lémurien ©Photocompetition.ch

Dans la jungle, vous découvrirez la flore spéciale des forêts de hautes altitudes (fougères, lichens...), la réserve spéciale de Nosy Mangabe (grand îlot de 520 hectares de forêt primaire, dense et humide), et la forêt primaire, dans laquelle vous pourrez observer une faune riche (lémuriens, oiseaux...).

Autres sites naturels d'exception : les forêts de Vohimana à Andasibe et Vohibola sur le canal des Pangalanes (dont la conservation de la biodiversité est gérée par des associations), les trois montagnes (la montagne des Français, la montagne d'Ambre et la montagne de l'Ankarana), entourées de parcs à la beauté luxuriante. Sans oublier la beauté de la baie de Diégo, deuxième plus grande baie au monde, et le spectacle original des "Tsingys ", aiguilles de calcaire pointées vers le ciel.

L'hébergement se fait en hôtel, en bivouac (au bord de la plage) et dans de petites structures d'habitat touristique. Toutefois, n'oubliez pas votre hamac (pour dormir en forêt) ainsi qu'une machette (pour se frayer un chemin à travers la végétation dense).

La meilleure période pour ce trek dans la jungle malgache est de juin à octobre (la saison des pluies commence en novembre).

Corse : entre mer et montagne

La Corse, véritable "montagne dans la mer", est un lieu très réputé pour le trekking. Long d'environ 200 km, le GR20 (qui se décline en 13 ou 14 étapes), est un itinéraire mythique très apprécié par les passionnés de "grandes randonnées".

La mer comme ligne d'horizon ©Photocompetition.ch
La mer comme ligne d'horizon ©Photocompetition.ch

Le GR20, c'est la traversée de la Corse, du Nord au Sud, de refuge en refuge par les crêtes, en passant dans les anciens lieux d'estives des bergers. Le marcheur évolue au coeur d'un monde à la beauté sauvage avec des paysages sublimes et variés : aiguilles, pics, monts, crêtes, forêts, cascades, chutes d'eau, lacs glaciaires, cirques glaciaires, vallées... Avec, souvent, la mer comme ligne d'horizon.

Le GR20 vous demandera quelques efforts supplémentaires dans sa partie nord, mais beaucoup moins dans sa partie sud. De plus, il est très aisé de s'orienter, car il suffit de suivre le balisage du GR (marque rouge et blanche).

Les refuges sont ouverts toute l'année (les gardiens sont présents de juin à octobre). Toutefois, même si des cuisines y sont à votre disposition, aucune nourriture n'y est vendue. Il vous faut donc porter trois jours de ravitaillement en moyenne.

La période idéale pour faire le GR20 est le printemps ou l'automne. Il est donc conseillé de ne pas partir sur le GR20 sans vêtements chauds.

Patagonie : au bout du monde

Perito Moreno ©Photocompetition.ch
Perito Moreno ©Photocompetition.ch

Le trek en Patagonie, zone continentale la plus proche de l'Antarctique, se propose de réunir les deux Patagonies pour une immersion complète dans le monde du trek austral : celle du Nord, à l'ambiance alpine, méconnue et très sauvage, parsemée de lacs d'un bleu profond et de sommets enneigés ; et celle du Sud, avec ses immenses glaciers et ses parois de granit qui ont écrit l'histoire de l'alpinisme.

Autres sites immanquables, le Parc national Nahuel Huapi, et le fameux glacier Perito Moreno , base de l'inaccessible Fitz Roy (3 405 mètres), montagne à la frontière chilo-argentine réputée comme étant la plus délicate du monde à escalader.

Enfin, le village d'El Chaltén , capitale nationale du trekking, considérée comme l'une des plus attractives au monde. C'est une région où les paysages sont divers et sauvages, où il n'y a pas de pollution, et à partir de laquelle les possibilités de marche sont infinies. La quiétude de cette région n'est généralement troublée que par le grondement sourd des blocs de glace qui se détachent des moraines qui entourent les lacs. L'hébergement se fait en hôtel, ou dans des "camps" (groupement de tentes).

Pour les trekkeurs qui souhaitent partir seuls, il est important de savoir qu'il y a très peu de refuges en Patagonie, seulement à Torres del Paine (prix très élevés), et autour d'El Bolson et de Bariloche (prix raisonnables). Pour tous les autres treks, mieux vaut donc prévoir de partir en autonomie complète (tente + rations de nourriture et d'eau pour 2 ou 3 jours).

Evitez la période février-mars, période où les argentins sont en vacances et pendant laquelle les sites sont très prisés.

Le Kilimandjaro : toit de l'Afrique

Plus haut mont d'Afrique, le Kilimandjaro est un ensemble de trois massifs montagneux (nommés Shira, Mawenzi et Kibo) qui sont des chaînes de montagnes volcaniques faites de cratères, aux sols noirs de lave gelés. Au nord de la Tanzanie, les plus hauts sommets culminent à plus de 5000 mètres. C'est le volcan Kibo qui est le plus élevé, ses 5895 mètres faisant de lui l'un des "toits de l'Afrique". Ce volcan attire chaque année de nombreux trekkeurs à la recherche des plus beaux sites de randonnées du monde.

Mais, en Tanzanie, il ne s'agit pas seulement de montagnes. Milieu naturel unique au monde, vous évoluerez ainsi au milieu des lacs (dont le lac Natron qui attire une importante communauté de flamants nains) et des réserves naturelles : le Ngorongoro avec ses plateaux et ses savanes, qui le plus beau parc animalier du monde, et la bordure du Serengeti . Vous aurez aussi l'opportunité de partir à la rencontre des guerriers Masaïs et de leur culture, grâce à la randonnée exceptionnelle que vous ferez avec eux.

En Tanzanie, le Kilimandjaro a toujours suscité l'enthousiasme chez les amateurs d'ascensions. Malgré ses 6 000 mètres, il est accessible à des marcheurs entraînés et motivés.

De multiples sentiers permettent d'accéder au sommet du "Kili" : par la voie Machame, probablement la plus sauvage et la plus belle (elle permet aussi de réaliser une traversée dans les meilleures conditions), par le versant Nord, moins humide, qui présente un écosystème différent des pentes du Sud, ou par la voie Shira (ouest du massif) par laquelle le marcheur, après la traversée d'une forêt tropicale d'altitude, passe au pied des glaciers suspendus, avant d'attaquer l'ascension du sommet.

Vous dormirez le plus souvent dans une toile de tente. Dans ces circonstances, être muni d'un bon équipement s'avère primordial.

L'avantage du trek en Tanzanie est que c'est une zone de haute montagne beaucoup moins fréquentée que le Népal ou la Cordillères des Andes.