Les aliments "premier prix" préoccupent la Cour des Comptes

Article mis à jour le 

Dans un rapport confidentiel de 2013 que le journal Le Télégramme a pu consulter, la Cour des Comptes indique être préoccupée par la qualité des produits alimentaires "premier prix".

Les produits "premier prix" présenteraient de gros risques sanitaires. C’est ce que relève un rapport de la Cour des Comptes qu’a pu consulter Le Télégramme. La Cour des Comptes dit en effet avoir été "particulièrement choquée par certaines découvertes" sur ces produits, dont la consommation pourrait "avoir à terme des répercussions sur la santé publique".

Des aliments "impropres à la consommation"

D’après le rapport, les enquêteurs des services vétérinaires auraient découvert des "viandes grises-verdâtres impropres à la consommation humaine dans des charcuteries, moisissures, souris vivantes ou mortes, excréments de souris dans des étuves à chorizo". En cause, selon les magistrats de la Cour des Comptes, l’insuffisance des contrôles visant à assurer la sécurité alimentaire, notamment dans les boucheries, centre commerciaux, cantines et hôpitaux.

Pour lutter contre cela, la Cour des Comptes propose de rendre aussi publiques que possible les enquêtes sur de tels cas, afin de pousser les consommateurs à ne pas acheter les aliments "premier prix".

Sources : Le Télégramme, Le Monde