Arrêt maladie : quand la vie privée empiète sur la vie professionnelle

Article mis à jour le 

En ces temps de froid polaire, nombreux sont les obstacles sur le chemin du travail. Notamment concernant la santé. Si vous êtes défaillant et avez un arrêt maladie, attention à bien respecter les clauses pour ne pas vous faire licencier. Comme ce Britannique de 62 ans qui, malgré son acte héroïque face à un requin, s'est fait licencier juste après avoir sauvé des enfants, alors qu'il travaillait dans une association caritative d'aide aux enfants.

L'arrêt maladie est l'un des cas où la limite entre vie professionnelle et vie personnelle est la plus étroite. Un comportement que vous pourriez adopter, même dans votre maison, peut en effet être un motif de licenciement. Ce Britannique, surmené, travaillant dans une association caritative d'aide aux enfants, s'est retrouvé en arrêt maladie. Selon Le Point, il a décidé de fuir le froid, la grisaille et le béton pour se reposer au soleil quelques jours, sorte de voyage médical.

Sur une plage proche de Brisbane, il a aperçu dans la mer un requin s'approchant dangereusement d'un groupe d'enfants. Immédiatement, il affronte le requin à mains nues. Filmé, la vidéo du sauvetage a fait le tour d'internet. De retour chez lui, à nouveau prêt à reprendre le travail, s'attendant peut-être à des félicitations pour son courage, il découvre une lettre de licenciement, motivée par l'employeur par une "perte de confiance". Pour conserver son poste après un congé de cette sorte, il convient d'en connaitre les règles.

Les étapes à suivre

Si vous êtes malade, vous devez dans un premier temps obtenir un certificat médical auprès de votre médecin, puis l'envoyer à votre employeur dans les plus brefs délais. Aucune date n'est imposée. En revanche, vous avez 48h pour prévenir la Caisse Primaire d'Assurance Maladies (CPAM) pour les indemnités journalières.

La Sécurité Sociale peut venir à votre domicile pour contrôler la véracité de vos dires, surtout si votre employeur a des doutes concernant le degré de votre mal. L'employeur peut aussi organiser via un médecin de son choix, une visite surprise à votre domicile. Pour cette raison, les Services Publics recommandent vivement de rester chez soi.

"Durant son arrêt maladie, le salarié doit respecter l'interdiction de sortie ou les heures de sorties autorisées. Le médecin précise sur l'avis d'arrêt de travail si le salarié est autorisé à sortir ou non. Si les sorties sont autorisées, le salarié doit toutefois être présent tous les jours à son domicile (y compris les samedis, dimanches et jours fériés) de 9 h à 11 h et de 14 h à 16 h (sauf en cas de soins ou d'examens médicaux)".


une femme malade

Quelques sanctions à connaitre

En cas de non respect de ces règles, vous vous exposez au remboursement des indemnités journalières, voire à une amende, et votre employeur peut suspendre votre salaire.

Si vous profitez de l'arrêt maladie pour toucher de l'argent, votre employeur peut vous licencier. Le licenciement interviendra en plus des sanctions citées auparavant.

Si vous devez quitter le domicile, votre médecin vous le prescrira comme étant essentiel à votre santé, mais vous redirigera vers ses collègues, qui prendront le relai (contrôle et suivi médical). Sachez qu'en arrêt maladie, vous êtes tenu de ne pas quitter votre domicile de la nuit, même pour dormir chez de la famille. C'est votre famille qui doit se déplacer, sauf, encore une fois, si votre médecin indique ce déplacement dans votre traitement.

Mais, voyager en Australie pour se battre contre des requins, devant des caméras, n'est pas forcément la meilleure idée de traitement.

 

Sources : INSERM ; Service Public.