Bientôt la fin des retraites chapeau pour les hauts dirigeants ?

Article mis à jour le 

Mardi, Emmanuel Macron a indiqué qu’il étudiait actuellement avec Michel Sapin la suppression des retraites chapeau. Une décision qui vise notamment à stopper les polémiques concernant les montants exorbitants perçus par certains hauts dirigeants.

Le ministre de l’Économie Emmanuel Macron a affirmé mardi devant les députés s’apprêter à mettre fin aux retraites chapeau. Un choix qui pourrait réfréner les polémiques touchant le dispositif, dont la dernière affaire en date concernait l’ex patron d’Orange Didier Lombard. Pour ce faire, Emmanuel Macron travaille conjointement avec le ministre des Finances Michel Sapin. Leur collaboration est encadrée par une mission de l’Inspection générale des finances (IGF). En pratique, les retraites chapeau devraient être substituées par un régime de droit commun moins flou pour les Français.

Et de rappeler que l’État avait néanmoins rendu la fiscalité moins avantageuse sur ces dispositifs grâce auxquels les entreprises versent une somme en plus à leurs anciens cadres, en sus de la retraite du régime de base et des retraites complémentaires.

Le syndicat de l’encadrement poursuit Lombard au pénal

À noter qu’il y a un an, Philippe Varin avait été contraint d’abandonner sa retraite chapeau de 21 millions d’euros compte tenu de la polémique. Et en parallèle, le gouvernement avait mis en place un système d’autorégulation basé sur un code de bonne conduite. Toutefois, celui-ci n’est pas très astreignant dans la mesure où il ne fait que recommander le plafonnement de la retraite chapeau à 45 % du revenu de référence.

La CFE-CGC, le syndicat de l’encadrement, vient de déposer une plainte au pénal contre Didier Lombard. Celui-ci conteste devant la justice la retraite supplémentaire de l’ex dirigeant, qui touche grâce à cette dernière depuis 2011 environ 350 000 euros chaque année.

Sources : lci, lexpansion, lepoint