Cigarette électronique : la vente interdite aux moins de 18 ans

Article mis à jour le 

Alors que la ministre de la Santé Marisol Touraine avait dernièrement indiqué son intention de réglementer la cigarette électronique, les députés ont voté jeudi un amendement interdisant sa vente aux mineurs.

C'est dans le cadre du projet de loi sur la consommation que les députés ont voté jeudi, en fin de journée, l'interdiction de la vente de la cigarette électronique pour les moins de 18 ans. Le mois dernier, déjà, Marisol Touraine soulignait qu'il était crucial de rester "attentif" à l'égard de "ce produit qui n'est pas banal", et dont le corollaire est d'inciter les jeunes à fumer. Cette fois, la ministre de la Santé a expliqué son intention d'interdire la cigarette électronique dans les lieux publics, tout en évoquant une circulaire visant à interdire la publicité, au même titre que pour les cigarettes classiques.

Citant le chiffre d'un million de personnes qui utilisent la cigarette électronique, conclusion du rapport du pneumologue Bertrand Dautzenberg, Marisol Touraine a aussi insisté sur le développement autour de cette nouvelle cigarette d'un effet de mode comparable à celui provoqué par la cigarette dite "traditionnelle" il y a encore quelques années. Résultat : de plus en plus de jeunes et d'adultes se tourneraient désormais vers ce nouvel accessoire d'attitude.

À noter qu'une dizaine de pays ont d'ores et déjà interdit la vente de cigarette électronique sur leur territoire. C'est notamment le cas de l'Australie, du Mexique ou encore de la Thaïlande. Prochainement, cette vente pourrait être exclusivement réservée aux buralistes, dans l'Hexagone. Mais l'amendement prévoyant cette réglementation vient d'être repoussé.

Sources : Sante.gouv, AFP, ofta-asso