Ne pas reprendre la cigarette : conseils clés

Comment ne pas reprendre la cigarette ?
Comment ne pas reprendre la cigarette ?
Le plus difficile n’est pas forcément d’arrêter de fumer, mais de ne pas reprendre. Voici quelques conseils pour tenir le coup.


Sevrage tabagique : les facteurs de rechute

Certains facteurs augmentent les risques de rechute. C’est le cas par exemple :

  • lors de moments particulièrements stressants ;
  • lors de moments festifs ou joyeux ;
  • en présence de fumeurs.

Vous ne pourrez pas éviter très longtemps ces situations, apprenez à vous méfier et à ne pas vous dire "j’en fume une mais c’est exceptionnel".

Arrêter de fumer : savoir mesurer les progrès

Quel que soit le moment du sevrage, mesurez les progrès effectués et le chemin parcouru en établissant un petit questionnaire. Privilégiez les questions en rapport avec les motivations de votre arrêt :

  • santé ;
  • entourage ;
  • argent...

Voici également quelques exemples de questions :

  • Souffrez-vous du manque de cigarettes ?
  • Avez-vous souvent envie de fumer ?
  • Arrivez-vous à gérer ces envies ?
  • Vous sentez-vous plus libre/en forme depuis que vous avez arrêté de fumer ?
  • Respirez-vous mieux depuis que vous avez arrêté de fumer ?
  • Est-ce que vous arrivez à gérer le stress ?

Vous pouvez le remplir chaque mois ou plus souvent, selon vos besoins. Les réponses ne seront pas toujours positives mais la plupart d’entre elles le seront certainement.

Conseils à 1 semaine d'arrêt

Lorsque vous démarrez le sevrage, il est conseillé de changer vos habitudes et de varier les activités afin de penser le moins possible à la cigarette. Ainsi :

  • évitez de fréquenter des endroits enfumés les premiers temps ;
  • débarrassez-vous de certains rituels associés à la cigarette comme la pause café par exemple. Vous pouvez peut-être changer l'heure et l'endroit de votre pause ;
  • réaménagez les endroits où vous aviez l’habitude de fumer ;
  • débarrassez-vous de tout ce qui est associé à la cigarette : briquet, cendrier...

Pour lutter contre la sensation de manque causée par la dépendance nicotinique, vous pouvez avoir recours à des substituts nicotiniques comme les patchs antitabac. Parlez-en avec votre médecin.

Pour mieux comprendre comment s'installe la dépendance au tabac, lisez notre fiche Pourquoi est-il difficile d'arrêter de fumer ?

Conseils à 1 mois d'arrêt

Au bout d'1 mois, vous devez avant tout vous féliciter. Vous avez réussi à tenir mais la tentation peut parfois être grande, donc :

  • répétez-vous que si vous craquez vous aurez fait tout ça pour (presque) rien ;
  • faites de l’exercice et observez à quel point vous êtes moins essoufflé qu’avant ;
  • faites le compte de l’argent déjà économisé ;
  • rappelez-vous les raisons pour lesquelles vous avez arrêté.

Conseils à 3 mois d'arrêt

A trois mois, vous êtes sur la bonne voie. Mais les avantages physiques sont désormais moins flagrants que ceux observés lors des premières semaines, ceci peut être facteur de démotivation et de rechute. Vous devez donc faire appel à de nouveaux arguments et outils. En voici au moins deux de taille :

  • votre corps est débarrassé de sa dépendance nicotinique, ce n'est pas le moment de lâcher car vous devriez tout reprendre à zéro ;
  • votre espérance de vie a déjà augmenté.

Enfin, gardez en tête que plus le temps de sevrage est long, plus les risques de rechute diminuent. L'envie, les habitudes et le manque disparaissent petit à petit.